Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Avis de décès

Retour

Cette recherche vous est présentée par...

RESIDENCE FUNERAIRE DE L'ABITIBI-TEMISCAMINGUE

Avis de décès

(1930-2022)

M. Joseph Armand Brassard

Au centre hospitalier de Lac-Mégantic, le 28 mars 2022, à l’âge de 91 ans, est décédé monsieur Joseph Armand Brassard, fils de feu Albert Brassard et de feu Simone Bergeron, époux de feu Lucie Martel
Brassard.

Joseph Armand Brassard, natif de Kénogami, aura résidé pendant 55 ans à Val-d’Or en Abitibi-Témiscamingue, jusqu’en 2020. Il aura vécu les 2 dernières années de sa vie à Lac-Mégantic, en Estrie.

Il a gradué de l’École Polytechnique de Montréal en génie civil en 1961 à l’âge de 31 ans et a obtenu ainsi son diplôme d’ingénieur civil. Il occupa alors les postes de chargé de projet et de chef ingénieur au
ministère des Richesses naturelles du Québec au moment où René Lévesque en était le ministre responsable. Au ministère, il oeuvra dans la division responsable du développement du Nouveau-Québec et à l’établissement du potentiel hydro-électrique du nord du Québec. Ses nombreux voyages dans le nord du Québec lui ont permis de développer une excellente connaissance de ce vaste territoire et un immense respect pour les peuples qui y vivent.

En 1965, il se joint à Aimé St-Amant et Associés pour former la firme St-Amant, Vézina, Vinet et  Brassard et établit le bureau de Val-d’Or. Cette firme deviendra successivement SVVB et par la suite Stavibel lors de la fusion avec JPL Consultants, un bureau de Rouyn-Noranda. Stavibel est maintenant une filiale de SNC-Lavalin.

M. Brassard a également été l’artisan d’une belle équipe d’ingénieurs et de techniciens qui assure depuis plus de 63 ans les services d’ingénierie de haut niveau dans plusieurs activités du génie en
particulier dans la région du Nunavut et de la Baie-James. Cette firme d’ingénieurs, qui à l’époque se nommait Stavibel, a la plus grande expertise en milieu nordique.

Durant ses années d’activités professionnelles, il participera à un nombre impressionnant de projets en Abitibi-Témiscamingue, dans le Nord du Québec et ailleurs. Dans les années 60 et 70, la « jeune »
région de l’Abitibi-Témiscamingue était en plein développement et il mit à contribution ses talents et ceux de son équipe dans plusieurs projets d’écoles primaires, de polyvalentes, d’hôpitaux, d’aéroports,
de palais de justice, de routes, de développement de secteurs résidentiels et d’infrastructures municipales de toutes sortes.

Le développement régional sera au coeur de son engagement pendant plus de 30 ans. Grâce à ses connaissances de l’appareil gouvernemental, il aura contribué de très près à l’établissement, en1966, du parc industriel de Val-d’Or. Aujourd’hui, il y a plus de 175 entreprises établies dans le parc industriel de Val-d’Or. Il oeuvra au sein de la Commission de développement industriel de Val-d’Or durant près de 20 ans dont il sera le président de 1969 à 1975 ainsi qu’en 1982-1983.

Il oeuvra aussi au sein de Conseil régional de développement de l’Abitibi-Témiscamingue (CRDAT) pendant plusieurs années et il en assurera la présidence de 1971 à 1973. Il aura aussi été un membre
actif de divers organismes tels que la Commission d’urbanisme de la ville de Val-d’Or, la Chambre de commerce de Val-d’Or et l’Ordre des ingénieurs du Québec à titre d’administrateur.

Il prendra sa retraite professionnelle en 1995, tout en demeurant actif par la suite. Durant ses années de retraite, il aura été à l’origine de la « Maison de la Source Gabriel », une maison de soins palliatifs
renommée dont il s’occupa de la construction et de l’agrandissement avec un groupe de bénévoles issu du domaine de la construction. Il aura été impliqué dans les différentes phases d’agrandissement et de
modernisation de la Maison de la Source Gabriel jusqu’à l’âge de 87. Il aimait dire que c’est à cet âge qu’il aura finalement pris sa retraite.

Il aura toujours été un amoureux du ski. Un sport qu’il pratiqua dans sa jeunesse et jusqu’à 75 ans alors qu’il se cassa une hanche lors d’une mauvaise chute sur une plaque glacée. Il dévala les pentes du Mont-Vidéo presqu’à tous les week-ends des hivers durant la fin des années 60 jusqu’en décembre 2005. Il skia aussi dans plusieurs stations de l’ouest canadien et américain ainsi qu’en Europe lors de nombreux voyages.

Issu d’une famille modeste, Armand a dû interrompre ses études universitaires à quelques reprises  avant de réussir à les compléter. Les études et la persévérance scolaire ont toujours été pour lui des valeurs essentielles qui lui survivront puisqu’il continuera d’aider lesgénérations de futurs ingénieurs. En effet, par le biais de la Fondation et Alumni de Polytechnique Montréal, une bourse annuelle sera créée
pour des étudiants et étudiantes en génie qui reprennent les études après les avoir interrompues. Cette dernière portera le nom de bourse persévérance « Bergeron-Brassard » en son honneur et celui de sa
mère, Simone, qui l’a encouragé à poursuivre son rêve. 

Malgré le poids des années, il a continué à être une source d’histoires et d’anecdotes. Ses  interlocuteurs aimaient l’écouter, en rigolant parfois aux larmes. Ces derniers étaient souvent  impressionnés par l’étendue de sa mémoire. Grâce aux technologies modernes, il a réussi à converser régulièrement avec ses ami(e)s et sa famille malgré la distance. Il s’est éteint, entouré de ses enfants, serein, heureux de ce qu’il aura accompli, fier de ses enfants, petits-enfants et heureux d’avoir rencontré son arrière-petite-fille (virtuellement) avant de quitter paisiblement. Une fenêtre se ferme, une porte s’ouvre!

M. Joseph Armand Brassard laisse dans le deuil
Ses enfants : Louis (France Bergeron), France (Daniel Allaire) et Pierre (Isha Bottin); ses petits-enfants : Geneviève Brassard (William Lemaire), Anne-Marie Brassard (Louis-Philippe Viens), Jean-François
Brassard et Alice Villeneuve; son arrière-petite-fille : Emma Lemaire; ses frères et soeurs : Louise Brassard (Gilles Beaulieu), Alain Brassard, feu Maurice Brassard, feu Germain Brassard et feu Jacqueline Brassard. Des pensées affectueuses vont à Réjeanne Godbout et sa famille, à Pierrette Letellier, ainsi qu’au personnel et résidents du Village Harmonie de Lac-Mégantic.

Il laisse également dans le deuil plusieurs neveux, nièces, cousins, cousines, parents et amis.

La famille accueillera parents, amis et connaissances en présence de l’urne, à la résidence de la Coopérative funéraire de l’Abitibi, 582 avenue Centrale à Val d’Or, le samedi 14 mai 2022 à compter de
9h00. 

Un hommage à la vie sera célébré le samedi 14 mai 2022 à 11h00 à la chapelle de l’endroit et l’inhumation suivra au cimetière de Val-d’Or auprès de son épouse, Lucie, qui l’aura précédé, 11 ans plus tôt.

Les marques de sympathies peuvent se traduire par un don à la Maison de la Source Gabriel.
101 Chemin Gabriel-Commanda,
C.P. 667, Val-d’Or, Québec.
Téléphone : 819-825-7786.
Site web : https://maisonsourcegabriel.com/faire-un-don

Ses enfants qui l’aimaient tant Louis, France et Pierre

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média