Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

06 février 2019

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

70 ans d’histoire derrière une nouvelle façade

Scie et Marine Ferron s’installe à Ville-Marie

Serge Ferron, digne descendant de Wilfrid et Fernand Ferron, avait senti le besoin de prendre de l’expansion en donnant un souffle nouveau à l’entreprise familiale.

Avec un investissement dépassant le million de dollars, Scie et Marine Ferron, qui a vu le jour à Béarn, vient d’entrer dans les ligues majeures. L’entreprise a multiplié ses effectifs, ses gammes de produits et la superficie de ses locaux.

L’actuel propriétaire, Serge Ferron, a ressenti le besoin d’apporter un souffle nouveau à l’entreprise, qui porte le nom de Scie et Marine Ferron depuis 40 ans, mais qui a, d’une certaine manière, vu le jour grâce à l’initiative de son grand-père, Wilfrid Ferron, en 1949.

«Mon grand-père avait lui-même fabriqué quatre snowmobiles avec un moteur d’auto, des canots et des bateaux en cèdre. Ça s’appelait Manufacture de bateaux Wilfrid Ferron. Mon père, Fernand Ferron, a acheté avec sa conjointe, Lucette Gaudet, le garage de bateaux en 1976. L’entreprise a pris de plus en plus d’expansion en diversifiant son offre avec des moteurs de bateau, des scies mécaniques, des tondeuses», a relaté M. Ferron.

Ce dernier a joint les rangs de l’entreprise familiale en 1989, pour en devenir propriétaire en 1993 avec le mécanicien Stanley Racicot.

Publicité

Défiler pour continuer

En 2017, Scie et Marine Ferron a ensuite acquis Véhicules Bellehumeur à Ville-Marie. Ce faisant, l’entreprise a complété son offre en cumulant les gammes de véhicules récréatifs Suzuki, Yamaha, Textron Off Road et Arctic Cat, d’embarcations de plaisance Triton, Sylvan, Starcraft propulsés par Suzuki ou Yamaha et Lund jumelées aux hors-bord Mercury ainsi que les machines d'entretien extérieur Ariens.

Doubler le nombre d’emplois

Alors que la place d’affaires de l’entreprise était toujours située sur la rue Principale à Béarn, le nombre d’employés jouait entre cinq et six. Dans ses nouveaux locaux situés sur la rue Sainte-Anne à Ville-Marie, l’entreprise compte dix employés à temps plein et trois à temps partiel.

«Nous offrons les mêmes services, mais le nombre des employés pour chaque type de poste a augmenté, a indiqué Serge Ferron. Les postes sont répartis aux ventes, aux pièces et accessoires, au service, à la mécanique et à l’administration et la comptabilité.»

Serge Ferron

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Serge Ferron en compagnie d’un de ses 13 employés, était prêt à accueillir les clients dès 8h30 le matin.

Mieux centré

M. Ferron est bien conscient de l’impact que son déménagement et son expansion ont eu sur son entreprise.

 

«En triplant nos marques, nous attirons beaucoup plus de clientèle, a-t-il observé. Avant, nous n’avions que du Yamaha. Si quelqu’un n’aimait pas cette marque, il ne venait pas nous voir. Aussi, nous sommes beaucoup mieux centrés à Ville-Marie. Il y a beaucoup plus de circulation provenant des quatre coins du Témiscamingue. Lorsque nous étions à Béarn, les clients devaient faire un détour pour venir à notre magasin. Depuis le 1er décembre, l’achalandage n’est pas comparable. Nous pourrons vérifier dans un an ou deux, mais pour le moment, on peut dire que les clients se présentent ici toute la journée.»

Scie et Marine Ferron

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

«Lorsque nous étions à Béarn, les clients devaient faire un détour pour venir à notre magasin. Depuis le 1er décembre, l’achalandage n’est pas comparable.» - Serge Ferron

Partenariat

Avant de déménager à Ville-Marie, Serge Ferron avait évalué différentes possibilités, soit se construire en neuf, ce qui s’avérait très onéreux, ou trouver l’endroit idéal qui satisfasse tous les besoins de l’entreprise.

«C’est à ce moment que nous avons approché l’homme d’affaires Claude Gagnon, qui est propriétaire de ce bâtiment qui a déjà été un juvénat, un restaurant, puis une boulangerie, a-t-il noté. Il y avait de grosses rénovations à faire. Nous occupons une superficie de 40 pieds par 78 pieds sur deux étages. M. Gagnon a investi pour restaurer la bâtisse et comme nous, nous étions à Béarn depuis plusieurs décennies, nous lui avons assuré que si on s’installait ici, c’était pour y rester. C’est l’endroit idéal ici. Nous nous sommes bien entendus.»

Scie et Marine Ferron est maintenant le seul commerce du genre au Témiscamingue. Sa clientèle provient tant du Témiscamingue que de l’Ontario et même de l’Abitibi.

Scie et Marine Ferron est située au 84-A de la rue Sainte-Anne à Ville-Marie.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média