Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

14 mars 2019

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

Automatisation et innovation à la mine Casa Berardi

Le succès de la mine Casa Berardi permet à Hecla Québec d’expérimenter et d’innover avec de nouvelles technologies.

À lire aussi : Encore au moins 15 ans de vie pour la mine Casa Berardi

 

«Casa Berardi a été la troisième mine au monde à utiliser la technologie des camions autonomes, a indiqué Alain Grenier, vice-président et directeur général d’Hecla Québec. On a maintenant deux camions opérés par ordinateur.» 

Un contrôleur est présent à la surface pour surveiller les opérations en cas d’urgence. Sinon, ceux-ci sont complètement autonomes. «Les camions vont se faire charger, ils se rendent aux chutes pour décharger et retournent de manière autonome» a précisé M. Grenier. Selon lui, le système fonctionne à merveille. Le seul incident se serait produit lorsqu’un des opérateurs a pris le contrôle manuel d’un des camions. 

Alain Grenier considère que cette technologie serait parmi les moins polluantes disponibles à l’heure actuelle. «On voulait des camions électriques, mais la technologie n’est pas encore assez avancée», a-t-il mentionné. Il affirme que dès que la technologie sera au point, la mine en fera l’acquisition, sans l’ombre d’un doute. 

Ventilation sur demande 

Une autre innovation mise en place à Casa Berardi concerne la ventilation. «Cet élément fait partie des choses qui consomment le plus d’énergie dans une mine, a souligné M. Grenier. On a commencé à mettre en place un système de ventilation sur demande qui nous permet de gérer 80 ventilateurs de façon autonome.» 

Grâce à ce système, la ventilation peut être allumée ou éteinte à distance. Cela permet notamment d’éteindre la ventilation dans les tunnels qui ne sont pas en opération, favorisant ainsi d’importantes économies d’argent. 

Système de puces 

Hecla Québec envisage aussi de mettre en place un système de puces intelligentes qui assureront que seules les personnes qualifiées pourront opérer certains équipements. «Chaque mineur a ses propres formations pour accomplir ses tâches. Grâce au système de puces, les machines seront équipées de capteurs qui vont savoir si la personne détient les qualifications requises pour les opérer, a expliqué Alain Grenier. Si la puce détecte que la personne détient les qualifications, la machine va se mettre en opération. Autrement, elle restera éteinte.» 

Ce système devrait être mis en place dans les 12 à 18 prochains mois. «Depuis les cinq dernières années, nos statistiques en santé et sécurité se sont nettement améliorées. Avec ce système on devrait être en mesure d’améliorer encore plus ce bilan», a indiqué M. Grenier. 

Chauffage à la biomasse 

Il y a quelques années, l’entreprise lasarroise Norforce avait installé des systèmes de chaufferies à la biomasse à la mine Casa Berardi. Lorsque l’entreprise a déclaré faillite, à la fin 2017, Hecla Québec n’était pas intéressée à opérer elle-même les équipements. Par conséquent, le système n’est plus en opération depuis plus d’un an. Or, une entreprise pourrait bientôt faire l’acquisition du système et remettre en opération la chaufferie à la biomasse. «C’est une entreprise qui opère déjà ce type de système pour une autre mine plus au nord, a fait savoir Alain Grenier. On espère donc que le projet pourra redémarrer avec une biomasse plus sèche et mieux adaptée dès l’automne 2019.» 

chauffage biomasse casa berardi

©Photo L'Éclat / Le Citoyen - Marc-André Gemme

Le système de chauffage à la biomasse de la Casa Berardi

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média