Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

07 août 2019

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Cablevision entraverait l’implantation de Vidéotron en région

Projet mise à jour Luciole

©Depositphotos - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Vidéotron soutient que Cablevision tenterait de bloquer son implantation dans la région afin de préserver par tous les moyens à sa disposition son monopole dans le domaine des télécommunications.

Vidéotron soutient que Cablevision, une filiale de Bell, agirait de manière à maintenir son monopole sur l’Abitibi-Témiscamingue. L’entreprise a d’ailleurs déposé une plainte en ce sens au CRTC. 

En juillet, Vidéotron a annoncé qu’elle s’implanterait dans la région d’ici la fin de 2019. L’entreprise de télécommunication avait indiqué vouloir offrir à la population ses services de téléphonie IP, la télévision et l’internet. 

Or, dans un communiqué publié le 7 août, Vidéotron soutient que Cablevision «prend actuellement tous les moyens à sa disposition afin de bloquer l’arrivée d’un nouveau joueur dans la région et ainsi maintenir son monopole au détriment de tous». 

Vidéotron reproche à Cablevision de ne pas vouloir signer une entente, qui aurait déjà été conclue par le passé, afin de permettre à Vidéotron d’offrir ses services dans la région. 

«Depuis trop longtemps, l’Abitibi-Témiscamingue est mal desservie en matière de télécommunications en raison d’un marché où la concurrence est faible, voire inexistante. Je suis déçu de constater qu’encore une fois, Bell protège ses revenus en limitant la concurrence par tous les moyens à sa disposition plutôt que d’accepter une compétition saine au bénéfice des résidents et des commerçants de la région», a fait savoir le président et chef de la direction de Vidéotron, Jean-François Pruneau. 

Plainte au CRTC 

Il a été possible d’avoir accès à la plainte formulée le 6 août par Vidéotron au CRTC. Cette plainte fait suite à un échange entre Cablevision, le CRTC et Vidéotron qui remonte au 10 juillet, soit la veille de l’annonce officielle de l’arrivée de Vidéotron dans la région

Selon le document, des pourparlers entre Vidéotron et Cablevision auraient cours depuis le 16 octobre 2018, mais Cablevision «refuse de prendre les mesures requises afin de permettre le déclenchement du processus de mise en service de Vidéotron», peut-on lire. 

Vidéotron reproche à Cablevision d’être de mauvaise foi dans tout le processus en refusant l’accès à son réseau développé sur le territoire de l’Abitibi-Témiscamingue. De plus, Vidéotron demande que cet accès soit établi d’ici le 9 octobre. 

Le 30 juillet, Cablevision s’est opposée aux demandes de Vidéotron en indiquant que son réseau ne serait pas assujetti à la réglementation du CRTC et que de nombreux détails ne seraient pas finalisés pour permettre à Vidéotron de l’utiliser. 

Vidéotron a conclu sa plainte en mentionnant que «chaque jour où Cablevision refuse de signer l’entente […] est un jour de plus où Vidéotron ne peut poursuivre l’implantation du service. Le stratagème de Cablevision est évident et demeure le même - préserver sa position dominante en repoussant la date éventuelle à laquelle les citoyens de l’Abitibi-Témiscamingue auront accès à une véritable concurrence en matière de services de télécommunication». 

Pétition en ligne

Suite à la publication des difficultés de Vidéotron à s'entendre avec Cablevision, une pétition est apparue sur le site de pétitions citoyennes Avaaz.org . L'auteur de celle-ci, Jeffrey L., a inscrit que «Cablevision a trop longtemps eu le monopole dans la région de l'Abitibi-Témiscamingue, nous voulons avoir accès a d'autres services de d'autres compagnies, comme Vidéotron essaie de le faire. Ensemble montrons notre volonté à les laisser entrer en région et empêchons Cablevision (Bell) de nous garder pour eux.»

Commentaires

7 août 2019

Suzanne Gauthier

Cablevision se tire dans le pied parce qu'encore plus de gens seront tentés de changer de service à cause de leur attitude. C'est vraiment la pire compagnie que je connait. Même s'ils sont plus cher, je change poir Vidéotron n'importe quand.

7 août 2019

Lyne

Où peut-on aller signer la pétition?

9 août 2019

Denis Pépin

Câblevision filiale a Bell Veux encore voler les Abitibiens Nous avons le droit d'avoir des prix Compétitif car Bell arrête pas d'hausser A chaque année le service et il bloque la compétition Alors nous devrons ce plaindre au CRTC

10 août 2019

NB

Oui 100% d’accort mais faut pas oublié qui l’abitibi est très grand. Ont compte combien d’habitant par kilomètre, l’installation du réseaux de câble est plus dispendieux par habitant que dans les centre urbain. De voir un compétiteur se servir de t’est installations que personne a voulu investir dans le passé ( trop dispendieux ) et que maintenant tout est fait au frais de Télébec. Peut importe l’entreprise, je crois que c’est normal qu’il défend sont investirent. Mais oui la compétition ferait du bien.

12 août 2019

Pierrette D

On veut de la competition ,cablevision ,est tres dispendieu et pas grand chose a regarder

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média