Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

04 décembre 2019

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Défaite honorable des Huskies face à l’Océanic

Huskies Rouyn-Noranda Oceanic Rimouski

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Zachary Émond a dû se distinguer à quelques reprises durant cette rencontre. Malheureusement, la meute s'est incliné face à l'Océanic.

Privés de deux éléments clés à la ligne bleue en Justin Bergeron et Samuel Régis, les Huskies ont disputé une solide rencontre limitant l’attaquant d’élite de l’Océanic de Rimouski Alexis Lafrenière à un seul point. La meute s’est cependant inclinée 2 à 1.

«Je dois lever mon chapeau à nos joueurs. On est arrivé lundi à 5h du matin. Les gars sont allés à l’école. On n’a pas pu patiner ce matin. L’an dernier, après ce genre de voyage, on avait de la difficulté à trouver nos jambes. Là, je ne les trouvais pas si mauvaises», a évoqué l’entraîneur-chef des Huskies Mario Pouliot.

Sa défensive a su limiter l’Océanic à 29 tirs, dont 5 dangereux, malgré l’absence d’éléments clés. «J’ai vraiment aimé notre échec avant. Dans notre zone, on a réussi à les garder à l’extérieur» , a-t-il mentionné.

 «Jack Tucker continue de connaître de bons matchs. Notre défensive a bien fait. Il y a nettement plus de positif que de négatif», a-t-il ajouté.

Exécution

Offensivement, les Huskies n’ont toutefois pas été en mesure de générer autant d’attaques que souhaité. «L’exécution a fait défaut. En troisième, on avait plus de rythme et on a été en mesure de générer plus d’offensive. On a continué à se battre pour aller chercher la victoire», a signalé Mario Pouliot.

La meute a aussi accordé seulement un filet en attaque en cinq. «On a écopé de trois punitions convaincantes contre le meilleur avantage numérique de la ligue. On a commis une erreur sur le premier, mais j’ai aimé les ajustements qu’on a faits par la suite», a indiqué le pilote de la meute.

L’attaquant des Forestiers d’Amos Steven Fournier a généré une très bonne chance de marquer en début de match.  «Je pense qu’il aurait dû tirer. Mais sa chance de marquer, c’est ce qu’on aurait dû faire en se servant de la bande pour mettre la rondelle derrière les défenseurs. C’est comme ça qu’on a créé des occasions contre eux», a soutenu Mario Pouliot.

Rimouski prend les devants

En début de deuxième période, les Huskies croyaient bien avoir marqué, mais il a été refusé parce que Tyler Hinam s’est servi de son patin pour marquer.

Quelques secondes plus tard, d’un angle restreint, Maxime Collin (1er) faisait scintiller la lumière rouge.

L’Océanic a ensuite profité d’un avantage numérique pour doubler son avance. Isaac Belliveau a feinté le lancer avant de remettre à Alexis Lafrenière (18e) qui a marqué dans une cage béante.

Plus serré

Profitant d’une punition à l’Océanic de Rimouski, la meute a réduit l’écart. Alex Gritz (2e) a trouvé le fond du filet en récupérant le disque en zone offensive et en utilisant un défenseur comme écran.

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Zachary Bolduc a offert un très bon match dans le camp rimouskois.

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Thomas Belzile dégage la rondelle alors qu'il est pressé par Cole Cormier.

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Raphaël Audet a été solide devant le filet de l'Océanic.

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Alexis Lafrenière a inscrit un but durant ce match.

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

L'Océanic de Rimouski a eu, sans surprise, le dessus sur les Huskies.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média