Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

30 avril 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Encore des délais pour la Maison des aînés de Palmarolle

Le projet coûte plus cher que les autres parce qu’il n’entre pas dans le «modèle ikea» du gouvernement

Maison des aînés - maquette

©Photo : Extrait vidéo - gouvernement québécois

Le projet coûte plus cher que les autres parce qu’il n’entre pas dans le «modèle ikea» du gouvernement

Alors que la Maison des aînés de Palmarolle avait été le premier projet du genre à être annoncé dans la région, de nouveaux écueils font en sorte qu’elle pourrait bien être la dernière à voir le jour.

Lors de la séance du conseil d’administration du CISSSAT du 29 avril, le directeur des services techniques et de la logistique, Stéphane Lachapelle, a indiqué qu’en raison de ses coûts plus élevés, le projet allait devoir être révisé, avec des espaces plus restreints que ce qui avait été envisagé à l’origine.

«Ce projet coûte plus cher à réaliser que les autres puisqu’il ne rentre pas dans le ʺmodèle ikeaʺ du gouvernement, a-t-il expliqué. Nous sommes en attente d’une approbation du gouvernement avant de pouvoir aller de l’avant. Cependant, nous tenons à rassurer la population: la diminution des espaces n’affectera pas l’offre de services prévue.»

Avant la fin de 2022… si possible

L’ouverture des Maisons des aînés de Rouyn-Noranda et de Val-d’Or est toujours prévue pour le début de l’automne 2022. Pour celle de Palmarolle, tout dépendra de la rapidité avec laquelle le gouvernement donnera son aval. «On espère pouvoir monter la structure extérieure à l’hiver 2022 afin d’être en mesure de réaliser les travaux intérieurs pendant les mois qui vont suivre et pouvoir ouvrir officiellement les portes à la fin de l’année», a indiqué M. Lachapelle.

Série de reports

Ce nouveau report des travaux pour la Maison des aînés de Palmarolle devient un obstacle de plus dans une série qui commence à s’allonger. Alors que les travaux de réflexion avec la population locale s’étaient amorcés en novembre 2018, la première mouture du projet avait été présenté officiellement en janvier 2019 pour ensuite être confirmée par le ministre régional, Pierre Dufour, le 27 février 2020.

Par la suite, le 17 décembre 2020, le CISSSAT avait fait savoir qu’il espérait obtenir pour le 26 mars 2021 les plans et devis finaux afin d’aller en appel d’offres en avril pour un début des constructions envisagé pour juillet. Or, le 31 janvier 2021, le CISSSAT a admis que le projet avait pris du retard et que le financement de 14 M $ n’avait toujours pas été autorisé. Puis, le 17 février, on a annoncé que les plans allaient être prêts en mars, tandis que l’appel d’offres allait plutôt avoir lieu en mai pour un début des travaux envisagé à la fin de l’été.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média