Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

28 mai 2021

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Un projet de 70 M$ pour Rapide-7

Un détour en place jusqu’en 2023

Hydro-Québec Rapide-7 Rouyn-Noranda Abitibi-Témiscamingue

©Crédit Hydro-Québec

Des travaux de réfection seront en cours jusqu’en 2023 à Rapide-7, dans le quartier Cadillac de Rouyn-Noranda.

Des travaux de réhabilitation des ponts aux barrages hydroélectriques de Rapide-7, dans le quartier Cadillac de Rouyn-Noranda, seront en cours durant les prochaines années. Le projet est évalué à près 70 M $ en considérant les travaux d’ingénierie et de préparation qui ont été effectués précédemment.

Hydro-Québec a octroyé un contrat de 39 M $ pour la réalisation des travaux, qui se poursuivront jusqu’en 2023. Dans un premier temps, les travaux de réparation des structures de béton s’effectueront à l’évacuateur de crues, tandis que la rampe d’accès en bois sera démolie avant d’être reconstruite en acier et en béton. 

En 2022, on prévoit la démolition et la reconstruction du tablier du pont. Les travaux de réparation se poursuivront à l’évacuateur de crues et l’ancienne passe à billes de bois sera définitivement fermée. Cette structure servait à faire passer les billots de bois à l’époque de la drave. 

Finalement, en 2023, on prévoit compléter les travaux à l’évacuateur de crues et au tablier du pont. Des travaux seront effectués aux couvercles de prises d’eau, qui seront remis à neuf. L’asphaltage sur une distance de vingt mètres à partir de chaque extrémité du pont devrait être complété avant la fin de l’année. 

Retombées régionales 

Le contrat a été octroyé à une firme de l’extérieur de la région. Hydro-Québec a organisé une activité de maillage, le 7 avril, pour mettre en relation les fournisseurs locaux et le contracteur dans le but de favoriser un maximum de retombées économiques en région. Une trentaine d’entreprises de l’Abitibi-Témiscamingue ont ainsi participé à l’événement. 

Hydro-Québec lancera un appel de propositions à l’automne pour des travaux semblables à Rapide-2. Ce chantier devrait s’échelonner de 2022 à 2024. 

Priorité aux camions chargés 

Les travaux entraveront la circulation sur la voie principalement utilisée par les usagers du secteur. Ceux-ci devront faire un détour par un chemin forestier pour franchir la rivière des Outaouais. Les conducteurs sont invités à redoubler de prudence, étant donné que des activités d’exploitation forestière ont lieu dans ce secteur. 

«Nous invitons les conducteurs à la prudence sur le chemin forestier. Le pont a une voie. La priorité est aux véhicules de transport avec un chargement. Les entreprises forestières ont informé leurs camionneurs de la situation», a expliqué Sylvianne Legault, conseillère aux relations avec le milieu chez Hydro-Québec. 

Il ne s’agit pas d’une situation nouvelle pour les camionneurs, puisqu’il y a déjà un bon nombre de conducteurs qui utilisent cette route. La différence sera dans le nombre de véhicules, qui augmentera pendant la durée des travaux. Mme Legault a ajouté qu’une solution sera proposée aux motoneigistes quand arrivera la saison froide et qu’ils seront aussi interdits d’accès sur le pont du barrage. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média