Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections municipales 2021

Retour

19 août 2021

Retour en politique pour Robert B. Brière

Un premier candidat dans le quartier Noranda

Robert_B_Briere

©Gracieuseté

Robert B. Brière tentera un retour à la politique municipale, lui qui a été conseiller de son quartier pendant deux mandats avant d’être défait en 2017.

(Par Christine Morasse) - Bien connu dans la communauté de Rouyn-Noranda, Robert B. Brière se lance à nouveau dans la course aux élections municipales.

Après avoir réalisé deux mandats à titre de conseiller municipal, M. Brière avait dû céder son siège à Denise Lavallée aux dernières élections de 2017. «Malgré la défaite, j’ai poursuivi mon implication dans mon quartier et j’en ai aussi profité pour décrocher en variant mes champs d’intérêts. Cette pause de la politique a été salutaire. Ça m’a fait du bien. Ce n’est que tout récemment que cela a commencé à me manquer», a mentionné celui qui agit maintenant à titre de directeur de la Chambre immobilière de l’Abitibi-Témiscamingue.

«Si je m’ennuie de la politique municipale, c’est parce que c’est le palier de gouvernance le plus près des citoyens. On est loin de l’époque où l’on jasait juste de rues, de trottoirs et d’égouts. Aujourd’hui, le conseil municipal doit se prononcer sur des dossiers tels que l’environnement, l’économie, l’éducation, la santé, le logement, etc. et c’est ce qui m’allume», a ajouté Robert B. Brière.

«Si je m’ennuie de la politique municipale, c’est parce que c’est le palier de gouvernance le plus près des citoyens» - Robert B. Brière

Oublions les problèmes! Trouvons des solutions!

Celui qui briguera les suffrages pour une quatrième fois aimerait que les dossiers avancent plus rapidement. Sans blâmer qui que ce soit, il donne en exemple la nouvelle réglementation municipale, qui permet d’abaisser la limite de vitesse à 40km/h dans les rues de Rouyn-Noranda. Selon lui, cette demande a été adressée au conseil il y a quatre ans, mais ce dernier n'a statué que cette année. Il ajoute qu’il serait essentiel de rafraîchir certains règlements en les remodelant au goût du jour. «Les citoyens ont souvent des solutions! Il serait important de les écouter», a clamé M. Brière.

À la liste des priorités de Robert B. Brière s’ajoute celle de l’arsenic, un dossier qui concerne de près son quartier. Bien qu’il appuie le Comité ARET depuis le début, il n’est pas prêt à condamner la Fonderie Horne pour autant.

«C’est le ministère de l’Environnement qui fixe les règles. C’est plutôt de ce côté que nous devrions mettre de la pression. Cela dit, je salue les efforts de la Fonderie Horne pour réduire le taux d’arsenic dans l’air, mais j’aimerais bien que ça aille plus vite», a lancé M. Brière.

Dallaire ou Belzile?

Questionné à savoir s’il préférait accéder au conseil municipal en compagnie de Diane Dallaire ou Jean-Marc Belzile, Robert B. Brière a répondu qu’il avait apprécié côtoyer Mme Dallaire lorsqu’elle était conseillère municipale du district d’Aiguebelle en même temps que lui. Quant à son lien avec M. Belzile, il est plutôt de nature professionnelle puisque M. Brière lui a accordé quelques entrevues alors qu’il était journaliste à la radio de Radio-Canada.

«Ce sont deux personnes que j’apprécie. Elles ont de belles qualités. L’important pour moi, c’est de bien représenter mes citoyens», a signalé le candidat en terminant.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média