Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

09 septembre 2021

Christine Morasse - cmorasse@lexismedia.ca

COVID-19:16 cas actifs en Abitibi-Témiscamingue

Le variant Delta de plus en plus présent

Covid

©(Photo archives) - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

(Photo gracieuseté, crédit :Le Citoyen)

81,4% de la population de 12 ans et plus adéquatement vaccinée

Lors du point de presse tenue le 9 septembre, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Abitibi-Témiscamingue a fait état de la situation épidémiologique et a dressé un bilan de la campagne de vaccination. 

Un variant plus contagieux et plus sévère 

Malgré un nombre de cas actifs assez faible, la docteure et médecin conseil à la santé publique Omobola Sobanjo rappelle que le virus est toujours en circulation. «Il y a 10 cas au Témiscamingue, 4 cas dans la Vallée-de-l'Or, 1 dans la MRC Abitibi et 1 en Abitibi-Ouest», affirme-t-elle. Toutefois elle indique que le variant Delta a été identifié chez 6 personnes, maintenant rétablies. Il y a cependant 8 cas présomptifs qui sont toujours en cours d’analyse. «La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a aucune personne hospitalisée. Mais il faut demeurer vigilants car le variant Delta est beaucoup plus contagieux et plus sévère», explique-t-elle. Le bilan fait état de 2 éclosions en milieu de travail et aucune en milieu scolaire. 

 

81,4% de la population a reçu ses 2 doses 

De son côté, la coordonnatrice de la campagne régionale de vaccination, Katia Châteauvert, mentionne que la campagne de vaccination va bon train malgré un taux plus faible chez les 18-29 ans. «On voit que pour notre clientèle de 18-29 ans, nous avons encore 20% de notre population qui est non protégée. Donc on encourage les gens à venir chercher la vaccination qui est disponible. Il est important de respecter le 28 jours entre les 2 doses», rappelle-t-elle. 

Vaccination obligatoire chez les travailleurs de la santé  

Dès l’entrée en vigueur du décret, le 15 octobre, tous les travailleurs de la santé devront avoir reçu leurs 2 doses de vaccin. Comme l’explique la présidente-directrice générale du CISSSAT madame Caroline Roy, «Cette mesure s’applique pour tous les travailleurs de la santé autant du domaine public que privé. Notre réseau est vulnérable et il est de notre responsabilité de protéger nos employés et ceci comprend tout le personnel administratif», mentionne-t-elle. Quelques exceptions s’appliqueront telles que; des employés en télétravail à 100% ou encore des membres du personnel administratif dont le travail ne nécessite aucun contact avec la clientèle. Déjà 94% des employés du réseau de la santé sont vaccinés. «Sur les 6 000 employés du réseau, seulement 219 sont non vaccinés. Il ne reste que quelques jours pour que ceux-ci reçoivent leur première dose», mentionne madame Caroline Roy. «Il faut comprendre que l’on doit compter 4 semaines avant de pouvoir recevoir la deuxième dose. La première dose doit donc être administrée d’ici le 17 septembre», explique-t-elle en terminant. Une liste des personnes et organismes touchés par ce décret, sera bientôt publiée. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média