Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

06 octobre 2021

Jessica Gélinas - jgelinas@lexismedia.ca

La productrice agricole Anny Roy en nomination

La Guiguoise est l’une des 12 finalistes de l’évènement Coup de coeur

Anny Roy

©Photo Facebook l’Éden Rouge

Anny Roy et sa fille Angèle-Ann Guimond, copropriétaires de l’Éden Rouge.

La copropriétaire de l’entreprise agrotouristique l’Éden Rouge à St-Bruno-de-Guigues, Anny Roy, se retrouve parmi les 12 finalistes de l’évènement Coup de cœur organisé par les agricultrices du Québec. Ce concours vise à récompenser les productrices agricoles qui se sont démarquées dans la dernière année. 

Le dévoilement des lauréates aura lieu en mode virtuel le 22 octobre prochain. Les trois femmes qui recueilleront le plus de votes du public gagneront l’un des trois prix de 500 $, 1000 $ ou 2000 $. L’animation sera assurée par l’horticultrice Marthe Laverdière.  

«Ça fait vraiment plaisir de se faire reconnaitre par nos pairs et par les gens du milieu. Mais ce dont je suis le plus fière c’est de pouvoir dire et de montrer aux jeunes filles que c’est possible d’être une femme propriétaire d’une entreprise agricole», a confié Anny Roy, productrice et copropriétaire de l’Éden Rouge. 

Fière représente de l’Abitibi-Témiscamingue, Mme Roy voit ce concours comme une opportunité de faire rayonner davantage l’Éden Rouge, mais elle y voit aussi une belle occasion de mettre en lumière le travail des femmes et ainsi inspirer les jeunes filles à aller au bout de leur rêve. 

«À chaque fois qu’on met des femmes de l’avant dans des milieux non traditionnels, ça montre aux jeunes filles qu’elles peuvent réussir. Souvent elles se font dire que ce n’est pas un métier pour les femmes. Il faut arrêter de les décourager et montrer des modèles qui ont réussi et qui sont heureuses dans leur métier pour que les jeunes filles se disent : si elle est capable, moi aussi je suis capable. Je pense que c’est très important, autant dans le domaine de l’agriculture que tout autres métiers, il faut vraiment prôner des modèles féminins», a fait valoir Mme Roy 

Les gens sont invités à découvrir les agricultrices en  nomination et à voter pour leur candidate coup de coeur au https://agricultrices.com/evenementcoupdecoeur/. 

L’Éden Rouge, une fierté régionale 

Élevée sur une ferme et issue d’une famille à la fibre entrepreneuriale, Anny Roy a toujours su qu’elle voulait œuvrer dans le milieu de l’agriculture. Après avoir bifurqué vers d’autres métiers, Mme Roy est retournée à ses premiers amours en ouvrant sa ferme maraichère en 2003. Elle a débuté avec deux serres de tomates et une serre de concombres. Au fils des années, l’entreprise s’est développée et a bonifié ses productions et ses activités. 

En 2014, Mme Roy et sa fille, Angèle-Ann Guimond, qui est également copropriétaire, ont ouvert la Table Champêtre. «Angèle-Ann a étudié la cuisine française à l’institut de tourisme et d’Hôtellerie du Québec, donc les plats sont inspirés de cette cuisine. Elle utilise beaucoup les produits régionaux et locaux, les produits forestiers», a expliqué Anny Roy. 

Avec ses productions maraichère, serricole, transformations, visites, kiosque à la ferme, service traiteur, table champêtre, l’Éden rouge est un incontournable en région. L’entreprise compte maintenant six serres, auxquelles la production de laitue a été ajoutée, ainsi que de grands potagers remplis d’une multitude de fruits et légumes.  

«On a une boutique en ligne qu’on a mise en place cette année, car la pandémie nous y a poussé un peu. Il y a plusieurs produits comme du pesto, des sauces BBQ, des sauces piquantes, etc. Avec tous les produits de la ferme, on essaie toujours de trouver des débouchés. Par exemple, en fin de saison, il y a des surplus de tomates donc on fait de la salsa et avec les surplus de concombre on fait de la relish. On essaie de tout récupérer et d’avoir moins de perte possible», a raconté Mme Roy. 

Nouveautés à venir 

Cet automne, plusieurs travaux seront mis en branle à l’Éden Rouge. L’avant du bâtiment principal sera rénové afin d'y installer une aire d’accueil des visiteurs où il y aura une boutique à la ferme, ouverte à l'année. 

« Il s’agit de regrouper nos différents services et activités sous un même toit. Cela viendra ajouter à l’expérience de la clientèle lors de leur passage à l’Éden Rouge. Ils auront accès à une panoplie de produits en boutique, de l’Éden Rouge, bien sûr, avec les prêts-à-manger ou autres produits frais, congelés ou en conserve, mais également d’autres producteurs régionaux afin de réunir une offre diversifiée des richesses gourmandes de la région », a expliqué Anny Roy. 

De plus, grâce à La Financière agricole du Québec et au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), par l’entremise de l’Initiative ministérielle pour le développement des serres et des grands tunnels, l’entreprise agrotouristique procédera à l’agrandissement de la serre de laitue hydroponique. Cette initiative ministérielle a été lancée par le gouvernement du Québec afin d’augmenter la production horticole du Québec et accroître son autonomie alimentaire. 

«Parmi nos cultures, nous avons opté pour la laitue, au détriment de la tomate ou du concombre, car celle-ci ne nécessite pas autant de ressources humaines. Avec la pénurie de main-d’œuvre, c’est un aspect dont il faut tenir compte quand on pense au développement de notre entreprise. Après ces travaux, nous aurons quasi doublé notre surface de culture de laitue, ce qui nous permettra de développer de nouveaux marchés dès le printemps prochain», a précisé Mme Roy. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média