Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

14 février 2019

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Vers un marché public permanent à Moffet

Après la perte de son épicerie, le village veut se redynamiser

Marché Moffet

©Gracieuseté

L’ancien Magasin général de Moffet a définitivement fermé ses portes en 2017.

Le Conseil municipal de Moffet a adopté une résolution, le 12 février, pour déposer une offre d’achat du bâtiment de l’ancienne épicerie, fermée en 2017. Un marché public permanent pourrait à présent y prendre place.

Ainsi, la municipalité deviendrait propriétaire du bâtiment et le louerait à un promoteur qui s’occuperait de la station-service et d’une forme de commerce offrant les produits de base. Dans ce commerce, un volet marché public octroierait une place de choix aux produits régionaux tout au long de l’année.

«À l’échelle municipale, notre pouvoir d’intervention demeure quand même assez limité, a rappelé Alexandre Binette, maire de Moffet. Il se situe surtout au niveau de la stratégie et de l’innovation. Nous sommes donc condamnés à être créatifs.»

«Notre principal pouvoir d’intervention se situe au niveau de la stratégie et de l’innovation. Nous sommes donc condamnés à être créatifs.» - Alexandre Binette

Alexandre Binette

©Gracieuseté

Pour Alexandre Binette, les petites communautés sont condamnées à la créativité.

Formule réalisable

Cette implication de la municipalité de 187 habitants dans l’éventuel achat de l’ancien marché général s’appuie sur diverses motivations, soit la responsabilité de la municipalité d’offrir une qualité de vie à ses citoyens, l’offre en villégiature et tourisme, l’appui aux petits producteurs du territoire, le besoin de produits frais pour la population et le souhait ne pas laisser de telles infrastructures à l’abandon dans le village.

«Nous avons pensé à un marché public permanent; c’est plus simple à mettre en place comparativement à un autre type de commerce, a noté M. Binette. La municipalité serait propriétaire du bâtiment et se chargerait de le rénover. Par la suite, le promoteur aurait la responsabilité de son fonds de commerce pour démarrer. Également, cette formule rendrait à nouveau la station-service fonctionnelle. Ce n’est vraiment pas évident pour nos citoyens et les gens en villégiature de parcourir 35 km et plus pour trouver de l’essence.»

Reconstruction des ponts du Grassy Narrow

Le projet de reconstruction des ponts du Grassy Narrow, annoncé l’automne dernier, chemine bien. Tout juste avant Noël, l’étude de faisabilité a été déposée. La municipalité de Moffet, Long Point First Nation et RYAM à Béarn en font présentement l’analyse. «Nous procèderons par la suite à des demandes d’appui politique, a indiqué Alexandre Binette. Dans cette optique, le projet sera présenté au mois de mars au conseil de la MRC de Témiscamingue.»

Commentaires

14 février 2019

Linette Roy

tout ca serait une bonne chose pour Moffet alors bonne chance dans tout

14 février 2019

Oliva H. Roy

excellente nouvelle, la survie de la communauté passe par le développement du tourisme, par l'augmentation des chalets ou résidences sur le bord des lacs. Si les résidents, les vacanciers et les propriétaires de chalets et autres appuient la mise en place d'une station d'essence et un genre de dépanneur. On peut s'assurer d'un bon service à toute la communauté. bonne succès

15 février 2019

Jimmy Allen

Bravo, c'est une excellente nouvelle pour les résidants et les touristes qui sont en grand nombre durant l'été. Bon succès.

17 février 2019

Jacques Beauregard

Je vous souhaite d'attirer des familles pour vitaliser tous ces projets formidables…….éventuellement repartir l'école et la caisse pop.

19 novembre 2019

Gaston Moore

Bravo et bonne chance avec ce projet, bravo Monsieur le Maire

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média