Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

03 mai 2019

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Denis Lefebvre et Yves Denis déclarés coupables de deux meurtres au 1er degré

Denis Lefebvre Yves Denis

©Photo - Archives

Denis Lefebvre et Yves Denis.

Les délibérations du jury auront été à l’image du procès: extrêmement longues.

Au jour 27 des délibérations (ce qui serait un record dans les annales judiciaires au Québec et même au Canada), les Valdoriens Yves Denis et Denis Lefebvre ont été déclarés coupables de meurtres prémédités et de complot pour meurtres contre les personnes de Johnny Coutu et de Benoît Denis dans le cadre de règlements de comptes liés au crime organisé et au trafic de stupéfiants, vendredi après-midi au Centre judiciaire Gouin de Montréal.

Denis Lefebvre, 58 ans, et Yves Denis, 40 ans, écopent du même coup de sentences automatiques de prison à vie sans possibilité de pouvoir demander leur libération conditionnelle avant au moins 25 ans de détention. Ils ont par ailleurs été déclarés non coupables des accusations de complot pour voies de fait graves et d’homicide involontaire à l’endroit de Kevin Walter.

D’abord prévu pour trois ou quatre mois et présidé par la juge Éliane B. Perreault, de la Cour supérieure, ce procès avait débuté en janvier 2018 pour les procédures préparatoires et en mai 2018 pour la présentation de la preuve devant le jury. Une cinquantaine de témoins ont été entendus au cours du procès Lefebvre/Denis, dont un ancien tueur à gages devenu délateur qui a témoigné pour la Couronne.

Rappelons que Denis Lefebvre et Yves Denis purgent déjà des peines respectives de 20 et de 16 ans de prison pour gangstérisme et trafic de stupéfiants en Abitibi et ailleurs dans la province, en lien avec l’Opération Écrevisse d’octobre 2010. En compagnie de Serge Pomerleau, ils étaient devenus «célèbres» à l’échelle nationale en juin 2014 avec leur spectaculaire évasion de la prison de Québec en hélicoptère.

La juge: «Un procès hors-normes et une preuve monumentale»

Après avoir entendu les membres du jury annoncer leurs décisions, la juge Perreault a entériné les verdicts et a remercié les jurés pour «le sérieux dans l’exercice de la tâche au cours de ce procès hors-normes quant à la durée des plaidoiries, des directives et des délibérations».

La juge n’a pas manqué de souligner que le jury aura été séquestré durant 28 jours et qu’il aura travaillé pas moins de 32 journées consécutives (en incluant les directives avant la séquestration).

«On avait une preuve monumentale et on comprend les sacrifices que cette tâche vous a demandé. Votre travail nous honore», a mentionné la juge Perreault aux jurés, en leur rappelant qu’il est interdit, sous peine d’accusations criminelles, de divulguer à qui que ce soit tout renseignement sur le contenu des délibérations.

Considérant ce que les jurés viennent de traverser, la juge a ordonné qu’ils soient payés pour les 10 jours ouvrables suivant la fin du procès, afin qu’ils puissent profiter de deux semaines de vacances et d’une période de transition avant de retourner à leurs emplois réguliers.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média