Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

08 juin 2019

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Les Huskies refont le plein de talent régional

Quatre joueurs de la région sélectionnés par les Huskies

Huskies Rouyn-Noranda Repechage

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Étienne Parent a été le premier joueur de la région repêché par les Huskies

Les Huskies ont pigé du côté témiscabitibien en milieu de repêchage sélectionnant le défenseur rouynorandien Étienne Parent ainsi que l’attaquant valdorien Médrick Bolduc. Puis, en fin de repêchage, ils ont ajouté Anthony Turcotte et Mickaël Hébert.

Étienne Parent n’en revenait tout simplement pas lorsqu’il a entendu son nom en 5e ronde. «C’était un souhait d’être repêché par les Huskies, mais je ne m’en attendais pas du tout. Je ne suis pas capable d’expliquer comment je me sens», a-t-il lancé.

Publicité

Défiler pour continuer

«C’est le plus beau jour de ma vie jusqu’à maintenant», a-t-il ajouté.

Huskies Rouyn-Noranda Repechage

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Repêché en 13e ronde, Mickaël Hébert affichait un grand sourire.

La patience de Hébert

En 13e ronde, la meute a sélectionné l’attaquant rouynorandien Mickaël Hébert. «C’est mon rêve d’enfance qui se réalise. Je ne peux pas demander mieux. Depuis que je suis petit, je vais voir les Huskies», a-t-il indiqué.

Il a avoué avoir eu peur un peu. «J’avais un petit stress parce que je n’avais pas été repêché l’an dernier, mais j’étais sûr qu’une équipe allait prendre une chance sur moi», a-t-il indiqué.

Il faut dire que le jeune homme était assistant au préposé de l’équipement de la meute Jean-François Larochelle lors de la saison 2015-2016. Il était sur la photo d’équipe de l’équipe championne de la Coupe du Président.

Un autre Citadelle

En 10e ronde, les Huskies ont jeté leur dévolu sur Anthony Turcotte, un autre produit des Citadelles de Rouyn-Noranda. «C’est fantastique. C’est un club de la région. Je suis à Rouyn-Noranda depuis deux ans et je les ai vu gagner», a évoqué le Valdorien.

«Je n’avais aucune attente. J’ai vu que certains joueurs que je connaissais commençaient à sortir et ça m’a stressé un peu», a-t-il ajouté.

Huskies Rouyn-Noranda Repechage

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Anthony Turcotte avait fier allure dans son nouvel uniforme.

Un autre Valdorien à Rouyn-Noranda

En sixième ronde, la meute a jeté son dévolu sur le Valdorien Médrick Bolduc. Ce dernier s’est exilé à Sherbrooke pour évoluer pour les Bears de Bishop College Prep U16 où il a compilé une fiche de 16 buts et 34 passes en 46 parties.

«C’est un droitier avec de très bonnes habiletés. Il a un très bon coup de patin», a évoqué Lawrence-Olivier Benjamin.

Bolduc n’était cependant pas présent à Québec. «On a confiance de réussir à lui vendre notre programme», a soutenu le dépisteur.

L’importance locale

Pour le dépisteur Lawrence-Olivier Benjamin, ses sélections s’inscrivent dans une ligne de pensée bien précise.

«C’est une fierté de greffer des joueurs locaux qui s’inscrivent dans une continuité de Jacob Neveu et de Samuel Naud. On perdait de vrais leaders et on se devait de les remplacer» - Lawrence-Olivier Benjamin

Il faut dire que Étienne Parent et Anthony Turcotte connaissent l’identité des Huskies. Leur entraîneur, Garry Parke, a été entraîneur adjoint de l’équipe à temps partiel durant la dernière saison. «Il avait la même philosophie que les Huskies. On devait être intense dans les pratiques. J’ai beaucoup appris de lui», a mentionné Étienne Parent.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média