Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

26 juin 2019

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Il retire deux roues pour pouvoir décharger à l’écocentre

Essieu remorque Rouyn-Noranda Ecocentre

©Photo tirée de Facebook

La Ville a établi sa règlementation concernant l’écocentre dans le but d’éviter une répétition des abus survenus dans le passé.

Un citoyen de Rouyn-Noranda a dû retirer deux roues sur les quatre que comportait sa remorque pour avoir le droit de décharger ses bardeaux d’asphalte à l’écocentre Arthur-Gagnon puisque les remorques à deux essieux y sont interdites.

Selon Jean-Philippe Bolduc, l’employé sur place lui aurait suggéré de transférer son chargement de la remorque vers la boîte de sa camionnette pour avoir le droit de le décharger à l’écocentre. Le poids de ces bardeaux, qui provenaient du toit de son garage, totalisait environ 800 kilos. 

«Je continue de parler avec le gars là-bas et, finalement, je dis: si je retire deux pneus, je tombe à un essieu qui touche au sol. L’employé me répond: oui, pas de problème. Sur le moment, je lui dis que c'est rire du monde et que je ne suis pas en mesure de retirer deux roues. Donc, le lendemain, je retourne sur place avec jack et outils pour le faire. Je retire deux roues avant d’entrer sur le site et là, j’ai pu vider mon chargement. Après, la Ville se demande pourquoi il y a des déchets dans le bois», a écrit M. Bolduc sur Facebook, le 24 juin. 

Des abus dans le passé 

Le règlement a été changé en juin 2015 à la suite d’abus de certaines personnes. Le but consiste à éviter de faire payer les contribuables réguliers pour les contribuables commerciaux, comme les entrepreneurs ou les propriétaires de blocs à logements. 

«Normalement, l’écocentre est réservé aux résidents et aux entreprises desservies de porte en porte. Ça veut dire les petits consommateurs», a expliqué Hélène Piuze, trésorière et directrice des services administratifs à la Ville de Rouyn-Noranda. 

Ainsi, les véhicules de promenade, les véhicules sport utilitaires, les camionnettes ainsi que les remorques standards, à un essieu, sont acceptés pour le déchargement gratuit. Les autres sont interdits afin d’éviter les abus comme dans le passé, alors que des entrepreneurs venaient décharger à répétition des matériaux au nom de leurs clients. 

Ne pas refiler la facture aux contribuables 

La limite annuelle permise pour un contribuable qui veut décharger gratuitement des matériaux non triés est de 500 kilos par année et de 1000 kilos de bardeaux d’asphalte. Sinon, le coût d’utilisation pour l’utilisation de l’écocentre pour la disposition de matériaux non triés est de 125 $ la tonne métrique. 

L’administration municipale vise donc, en toute logique, à éviter de transférer la facture des activités commerciales aux contribuables résidentiels. 

«J’ai déjà vu quelqu’un arriver avec un dix roues. Il voulait décharger gratuitement à l’écocentre», a illustré Mme Piuze. Elle a aussi servi une mise en garde à ceux qui voudraient décharger en forêt que la facture peut être très salée, s’ils se font prendre. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média