Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

20 novembre 2019

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Déficit moins important que prévu à la CSRN

Le chauffage et le déneigement ont cependant coûté beaucoup plus cher que prévu

AB-BudgetCSRN2018

©Photo Le Citoyen – Anne Blondin

L’hiver hâtif et rigoureux de 2018-2019 a engendré des dépenses supplémentaires de 283 000 $ en frais de chauffage et en déneigement des toitures.

La Commission scolaire de Rouyn-Noranda (CSRN) a réduit de près de 300 000 $ le déficit qu’elle avait anticipé pour l’année scolaire 2018-2019. 

C’est ce qui est ressorti du rapport financier présenté aux membres lors du conseil des commissaires du 19 novembre. 

«La CSRN avait demandé au ministère de l’Éducation l’autorisation de faire un déficit de 556 000 $. Dans notre reddition de comptes, nous devions également avoir un plan d’action pour réduire ce déficit-là le plus possible. Notre plan d’action nous permettait de revenir à l’équilibre budgétaire dans deux ans avec une réorganisation, mais on va y arriver plus vite que prévu», a indiqué le président du conseil des commissaires, Daniel Camden. 

Il est vrai que le plan d’action mis en place a donné des résultats. Le déficit anticipé de 556 000 $ a finalement été réduit à 241 918 $. «Tous les gens de notre organisme ont mis la main à la roue pour essayer de diminuer le plus possible le déficit et évaluer comment on peut faire mieux à moindre coût. L’objectif a été atteint», a poursuivi M. Camden. 

Facteurs aléatoires 

Le déficit de l’année 2018-2019 est grandement attribuable à des facteurs aléatoires, soit le déneigement des toitures et une facture de chauffage beaucoup plus élevée que prévu en raison de l’hiver hâtif et des grands froids. Uniquement pour ces deux éléments, un montant de 283 000$ a dû être investi par la CSRN. Édith-Martine Lapierre, directrice des Ressources matérielles, a confirmé que la CSRN a dû faire déneiger la majorité des toitures des écoles pour des raisons de sécurité. Cela était, à son avis, une première à la CSRN. 

«Nous aurions enregistré un déficit encore plus faible si ce n’avait été de ces problèmes sur lesquels nous n’avions aucun contrôle», a mentionné Daniel Camden. 

Retour à l’équilibre 

Les prévisions budgétaires pour l’année 2019-2020 de la CSRN ont par ailleurs démontré que l’équilibre budgétaire pourrait être atteint. Le directeur financier adjoint de la CSRN, Martial Drolet, a même indiqué qu’un léger surplus de 2566 $ était prévu en ce moment. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média