Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Tribune libre

Retour

14 février 2020

90 ans et un nouveau nom

Une ancienne élève de Notre-Dame-de-Protection se prononce contre le changement de nom

Ecole_Notre_Dame_de_Protection

©Anne Blondin - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le conseil d’établissement de l’école Notre-Dame-de-Protection a entamé des démarches pour changer le nom de l’école. Cette décision rencontre de la résistance de la part de résidents du quartier et d’anciens élèves.

Imaginez un peu l’histoire de Carmen. Pour ses 90 ans, sa famille lui offre comme cadeau un changement de nom. Elle s’appellera dorénavant Lily. Cependant, son changement de nom express est plus mélangeant qu’autre chose. Alors que ses amis l’appellent toujours Carmen, elle ne répond plus, car elle s’appelle Lily. Mais quand on l’appelle Lily, elle est mélangée avec Carmen. Ainsi, elle se retrouve prise entre deux noms.

Ce scénario vous paraît impossible? Pourtant, il est bien vrai et l’école Notre-Dame-de-Protection en joue le malheureux rôle principal. Oui, le nom de l’école est remis entre les mains d’élèves de 4 à 12 ans. Pourtant, plusieurs élèves ne connaissent NDP que par NDP et ne peuvent se l’imaginer portant un autre nom.

Question religieuse?

C’est un nom «religieux», prôneront ceux en faveur de ce changement. Il est bien triste de s’arrêter au «Notre-Dame», car la seconde partie de ce nom d’école et de quartier est bien plus intéressante et significative pour tous ceux concernés.

Il est impossible de nier la valeur de la «protection» dans le rôle d’un établissement scolaire. Loi sur la laïcité ou pas, une école doit protéger les jeunes qui la fréquentent sur plusieurs plans. D’abord, sur le plan évident de la sécurité: tous les élèves doivent pouvoir s’épanouir en sécurité dans leur milieu scolaire. Ensuite, l’école doit protéger les jeunes en les armant de tout ce qui peut leur être utile en tant que futurs citoyens. Et enfin, la protection des connaissances et du savoir est la raison d’être de l’enseignement.

Changement à la mode

Oui, les changements de noms sont à la mode, comme la ville d’Asbestos, qui veut dissocier son nom de l’amiante qui a causé de nombreuses morts. Pourtant, contrairement à celui de cette ville, l’école Notre-Dame-de-Protection n’a pas de raison pour jeter aux oubliettes son nom actuel. Aucun scandale ou autre événement indésirable n’ont assombri le nom «Notre-Dame-de-Protection». Au contraire, les nombreux projets des dernières années ont créé une réputation culturelle excellente à l’école, chose que le changement de nom effacerait. Ne voulez-vous pas garder vivants les projets actuels et passés?

Si le changement de nom opère, l’école serait alors divisée sous deux noms: Notre-Dame-de-Protection et le second. Souvent, les nouveaux noms cachent un regret passé. Or, Notre-Dame-de-Protection a une bonne réputation. Pourquoi vouloir ainsi changer son nom?

Critères utilisés

Pour donner un nouveau nom à cette belle école qu’est Notre-Dame-de-Protection, vous demandez plusieurs critères que vous avez déjà sous le nez avec l’appellation actuelle. En effet, ce nom, le même que son quartier, reflète le milieu géographique de l’école. Le caractère positif et éclatant de la protection perdurera dans le temps, et ce même mot n’est-il pas une belle valeur pour un établissement scolaire? Là depuis les débuts de Noranda, ce nom fait partie de l’histoire du quartier et même de l’essence de la ville de Rouyn-Noranda.

Bien que ce nom soit «à caractère religieux», personne n’en tient réellement compte, car il fait partie de l’histoire et de nos vies. Nous y sommes donc habitués. De plus, un nom d’école peut-il vraiment changer l’attachement religieux d’un élève? J’en doute fort! Pourquoi cette obstination à changer un nom qui va déjà à merveille à l’école?

Perte d’identité et de patrimoine

Bien que les intentions soient bonnes, ce projet fera perdre à l’école une partie de son identité et de son patrimoine. Ainsi, il serait préférable de trouver une autre manière de faire revisiter aux élèves le nom de leur école, par exemple avec l’ajout d’un logo ou d’un slogan. De cette façon, l’histoire et le patrimoine à l’origine du nom de cette belle école qu’est Notre-Dame-de-Protection seront préservés tout en ajoutant au nom de l’établissement une touche plus actuelle. Les élèves sont attachés au nom actuel, alors pourquoi ne pas simplement le mettre plus à leur image, tout en le gardant?

 

Clara Lambert
Élève du secondaire et ancienne élève de Notre-Dame-de-Protection

Commentaires

14 février 2020

Irene

Moi je serai pour un changement de nom.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média