Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

25 février 2020

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

Hurlevents, une pièce qui parle de l’amour et des relations humaines

Un cadre léger pour des enjeux complexes

Hurlevents

©Photo Gunther Gamper

Catherine Trudeau et Benoit Drouin-Germain dans la pièce Hurlevents.

Hurlevents est une pièce qui parle des relations humaines et de l’amour sous différents angles. C’est une pièce qui touche des enjeux complexes, mais dans un cadre léger.

Écrite par Fanny Britt, la pièce Hurlevents est issue d’une idée de Claude Poissant, directeur artistique au Théâtre Denise-Pelletier. «Claude est allé voir Fanny et lui a pratiquement donné carte blanche pour créer quelque chose, a fait comprendre la comédienne Catherine Trudeau. Pour elle, c’était le roman Hurlevent d’Émily Brontë qui l’a portée dans son parcours d’écriture depuis plusieurs années. Elle est donc partie de ce roman pour écrire la pièce.» 

La pièce, qui se déroule dans un monde universitaire, relate l’histoire du personnage de Catherine Trudeau, professeure de littérature victorienne. Son personnage vient se mêler d’une histoire amoureuse qu’un de ses collègues entretient avec une élève à elle. 

«C’est un regard intérieur qui analyse les relations amoureuses, à quel point de l’extérieur on s’investit ou pas quand ça va contre nos valeurs, a souligné Mme Trudeau. C’est une pièce simple à comprendre, mais qui soulève beaucoup de questions à différents niveaux.» 

L’arrivée de la pièce s’est avérée quasiment précurseure du futur puisque, quelques mois après sa première, le mouvement #meetoo se levait à travers le monde. 

Questions de relations 

Bien qu’elle traite de relations controversées, la pièce touche à beaucoup d’autres sphères des relations interpersonnelles. «On parle de relations entre sœurs, entre les générations et l’amitié qui relie ces personnes, a expliqué Catherine Trudeau. Chacun des personnages vit une relation amoureuse qui est soit non réciproque, non avouée ou décevante. Outre les relations amoureuses, la pièce jette un œil sur les relations humaines en général», a évoqué Catherine Trudeau. 

Hurlevents jette un œil sur la vision de plusieurs individus sur des questions comme la fidélité, au désir et aux besoins relationnels. Elle sera présentée au Théâtre du Cuivre le 4 mars. 

 

Commentaires

4 mars 2020

Lyne Baril

Fanny Britt

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média