Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

02 avril 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Legault invite la population à dénoncer les récalcitrants

Les policiers seront désormais moins tolérants

Covid-19

©Photo pixabay.com

François Legault a durci le ton par rapport aux personnes et aux commerces qui continuent de ne pas respecter les directives destinées à combattre la propagation de la COVID-19.

Depuis le 2 avril, les policiers sont maintenant autorisés à imposer systématiquement des amendes aux commerces non essentiels qui demeurent ouverts et aux personnes qui participent à des rassemblements. Le premier ministre François Legault a aussi ouvertement invité la population à dénoncer les récalcitrants.

Lors de son point de presse quotidien, M. Legault n'a pas mis de gants blancs. «Les gens doivent comprendre que c'est sérieux; ce qu'on vit présentement avec la COVID-19, c'est une question de vie ou de mort, a-t-il fait valoir. J'ai donc donné l'ordre aux policiers d'être désormais moins tolérants et d'imposer plus d'amendes aux commerces non essentiels qui demeureront ouvert malgré nos directives et aux personnes qui continueront à participer aux rassemblements. Ces amendes varient de 1000 $ à 6000 $ par personne.»

«On ne veut pas pénaliser tout le monde, parce que la majorité des gens participent bien, mais s'il faut en arriver là, on le fera», a ajouté le Dr Horacio Arruda, directeur national de santé publique. Le premier ministre a d'ailleurs invité sans équivoque la population à dénoncer les récalcitrants auprès des autorités. «Soyons moins tolérants, a-t-il lancé. Juste hier, on a enregistré environ 7000 dénonciations.»

Plus de 5500 personnes infectées

Au niveau des données quotidiennes, le nombre de cas de COVID-19 au Québec est passé à 5518 personnes, soit une augmentation de 907 cas par rapport à la veille. Du nombre, on compte à présent 365 hospitalisations (+58) et 96 malades aux soins intensifs (+14). Trois décès se sont aussi ajoutés au décompte, pour un total de 36 personnes en date du 2 avril.

Pour l'Abitibi-Témiscamingue, six nouveaux cas ont été confirmés, portant le total à 47 personnes infectées. Davantage de détails seront communiqués par le CISSSAT lors de son point de presse quotidien, en fin d'après-midi.

«Lorsqu'on se compare avec les États-Unis et l'Europe, on enregistre proportionnellement beaucoup moins de décès au Québec, a rassuré François Legault. Gardons les statistiques telles qu'elles sont. Et pour y arriver, on ne sort que si c'est vraiment nécessaire, on respecte une distance de deux mètres avec les autres personnes et on se lave les mains dès qu'on revient à la maison.»

Commentaires

2 avril 2020

Nathalie pilote

Je suis propriétaire d un depanneur et oui je suis d'accord avec m Legault il faut que le monde comprenne que c'est grave et oui faut prendre conscience que ce n'est pas pour nous pénaliser mais nous sauver

2 avril 2020

Isabelle

Un paroissien de mon village a denoncer un groupe de personne a soir et les policier yon meme pas ete

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média