Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

11 mai 2020

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

40 000 «speeds» saisis dans une perquisition

Sûreté du Québec

©Photo - Archives

Ce n’est pas l’action qui manque à Val-d’Or côté affaires policières par les temps qui courent.

En plus d’enquêter sur la présumée agression armée avec un véhicule à l’endroit d’une femme la semaine dernière et le meurtre présumé d’un jeune homme de 19 ans, l’Équipe d’enquête de la Sûreté du Québec sur les crimes majeurs et les policiers du poste de la MRC Vallée-de-l’Or ont participé à des perquisitions en matière de stupéfiants, le 8 mai à Val-d’Or et à Montcerf-Lytton en Outaouais, en collaboration avec leurs collègues de Mont-Laurier.

Ainsi, la SQ rapporte qu’un homme de 32 ans de Val-d’Or, qui transportait des stupéfiants entre Montréal et l’Abitibi-Témiscamingue, a été arrêté à l’entrée sud de la Réserve faunique La Vérendrye. Son véhicule a alors été saisi.

Toujours selon la SQ, les policiers ont perquisitionné en même temps le logement d’un autre homme de Val-d’Or, âgé de 39 ans, sur le chemin de la Baie-Carrière. L’individu en question, Steve Blanchette-Larose, a été arrêté et a comparu au palais de justice de Val-d’Or par téléphone lundi, pour faire face à trois chefs d’accusation de possession, de trafic et de vente de substances illicites. L’homme de 32 ans doit pour sa part comparaître ultérieurement, indique-t-on.

Lors de ces perquisitions, la Sûreté du Québec souligne avoir saisi une impressionnante quantité de quelque 40 000 comprimés de méthamphétamine (qu’on appelle communément «speeds»), deux véhicules, plusieurs milliers de dollars en argent comptant, plus de 1 kg de cannabis, environ 230 grammes de cocaïne, du GHB, de la morphine, du Viagra (qui vise à contrer les effets de certaines drogues) et du matériel servant au trafic de stupéfiants.

«On parle d’une perquisition importante; 40 000 comprimés de méthamphétamine saisis, ce sont 40 000 pilules qui n’iront pas dans la rue», a fait valoir le sergent Jean-Raphaël Drolet, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média