Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

10 septembre 2020

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Un premier Anishnabe de Lac-Simon étudiant à la maîtrise

Alex Cheezo repousse les barrières

Alex Cheezo

©Mathieu Dupuis

Alex Cheezo, étudiant à la maîtrise en travail social à l’UQAT.

Originaire de Lac-Simon, Alex Cheezo est devenu le tout premier étudiant Anishnabe à poursuivre ses études jusqu’à une formation de deuxième cycle à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT).

Étudiant à la maîtrise en travail social, Alex Cheezo se dit comblé par son parcours scolaire. «En tant qu’Anishnabe, je suis fier de mon accomplissement. Cette expérience de vie et les connaissances acquises me permettront de poursuivre le processus de guérison qui s’est amorcé dans mon milieu», souligne l’universitaire dans un communiqué de l’UQAT. 

Un essai poignant 

Dans le cadre de ses études, Alex Cheezo a d’ailleurs choisi de mettre de l’avant les réalités autochtones dans un essai intitulé Vers la fierté Anishnabe, déposé le 1er juillet dernier. 

«Bien que j’aie dû faire face aux effets négatifs de la colonisation sur les hommes de ma communauté, ce stage m’a permis de prendre conscience que nos ancêtres avaient leur façon de se guérir. J’ai ainsi pu explorer différentes techniques de guérison qui sont simples, ne serait-ce que la respiration, être à l'écoute de son environnement ou bien du vent», confie M. Cheezo. 

Dans cet essai, l’étudiant y retranscrit notamment l’histoire de l’instauration des politiques de dépossession, l’effondrement des valeurs qui soutenaient la société autochtone anishnabe, mais aussi la situation actuelle des hommes et le chemin vers la guérison. 

M. Cheezo désire aider les hommes désireux de se rétablir par la création d’un espace ayant pour vocation de les accueillir et de leur permettre d’entreprendre un processus de guérison, et ce, dans le cadre d’une approche sécurisante 

«Alex a parcouru un long chemin avec beaucoup d’épreuves personnelles et communautaires. Il a su donner l’exemple aux jeunes en persévérant dans son projet. En ce sens, il est un exemple pour ceux et celles qui suivront», conclut Stéphane Grenier, professeur en travail social à l’Unité d'enseignement et de recherche (UER) en sciences du développement humain et social. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média