Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

25 septembre 2020

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Des projets qui sont tombés à point pour Rouyn-Noranda

Les investissements publics ont atténué les effets de la crise sanitaire

Radiotherapie CISSSAT

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Des projets comme le centre de radiothérapie ont permis à Rouyn-Noranda d’éviter le pire de la crise sanitaire cet été sur le plan économique.

Malgré la crise sanitaire, Rouyn-Noranda continue de tirer son épingle du jeu au point de vue économique. La Ville poursuit sa croissance tout en faisant face à de nouveaux enjeux.

Le directeur du développement économique de Rouyn-Noranda, Luc Blanchette, souligne que la réalisation de nombreux projets d’investissements publics ont aidé la municipalité à traverser la crise sanitaire jusqu’à maintenant.

«On parle de 15 millions $ pour la piste de l’aéroport, de 40 millions $ pour l’aérogare, de la construction du bâtiment de la Société québécoise du cannabis, de celle de l’unité de radiothérapie à l’hôpital et de l’investissement de 14 millions $ dans les tours cellulaires. Ces projets ont permis de soutenir bon nombre d’emplois» - Luc Blanchette

En bref, dans ses projets, 17 millions de dollars investis par la Ville de Rouyn-Noranda et les travaux pourront s’échelonner au-delà de décembre 2020, ce qui devrait permettre à la ville d’éviter le pire au niveau économique.

M. Blanchette a ajouté que l’apport de l’industrie minière et de ses salaires ont aussi permis d’atténuer les impacts des premiers mois de la crise sanitaire en région, même si des secteurs commerciaux comme l’hébergement et les restaurants ont été nettement plus touchés.

Les défis de la croissance

Alors qu’au Québec, actuellement, plusieurs municipalités doivent gérer une décroissance, Rouyn-Noranda se retrouve toujours à gérer les problèmes d’une croissance économique. «Oui, cette croissance peut apporter des problèmes. Quand on regarde ici, on parle de manque de logements, de places en garderie et de maisons. Ce sont le genre de problème qu’on doit résoudre», a fait valoir Luc Blanchette.

«Depuis 10 ans, Rouyn-Noranda voit sa population augmenter de 0,5 % chaque année, a-t-il rappelé. Du même coup, les besoins augmentent eux aussi, notamment avec le faible taux d’inoccupation. Mais malgré ce taux, les constructions résidentielles et de logements ne diminuent pas», a-t-il ajouté. Ainsi, de janvier jusqu’à la fin septembre, autant d’unités d’habitations ont été construits que durant l’année complète de 2018.

Planification

Le directeur économique de la Ville souligne aussi que certains projets ont permis, dans les dernières années, de réduire les problèmes liés à cette croissance économique. «Dans le résidentiel, la construction de logements se poursuit. Sur la rue Perreault Est, on a vu de nombreux blocs, des condos et des logements un peu plus luxueux apparaître. Ça permet de libérer des endroits ou d’accueillir de nouveaux travailleurs. C’est une bonne et belle planification», a-t-il exposé.

Les développements destinés aux personnes plus âgées comme les Jardins du Patrimoine ou le Bleu Horizon ont aussi aidé. «Ç’a permis de libérer des maisons pour de jeunes familles. Et malgré tout, la construction résidentielle va tout de même bien», a mentionné M. Blanchette.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média