Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Magazine L'AT en affaires

Retour

10 novembre 2020

Résidence funéraire de l'Abitibi-Témiscamingue, dirigée par des gens d'ici pour des gens d'ici

Publireportage

Résidence funéraire de l’Abitibi-Témiscamingue

©citoyen rouyn

Sa petite histoire remonte aussi loin qu’en 1974.

La Résidence funéraire de l’Abitibi-Témiscamingue regroupe à l’intérieur d’une même raison sociale des décennies d’expertise respectivement cumulées chez trois entreprises funéraires de la région qui se sont associées cette année.

Sa petite histoire remonte aussi loin qu’en 1974 où un groupe de personnes issues du monde syndical à L a Sarre a fondé la première coopérative funéraire de la région. «Ils avaient pour objectif de fonder une entreprise entièrement québécoise et ouverte à tous. L es usagers, ou les membres auraient un contrôle direct sur les orientations de l’entreprise par l’entremise de l’assemblée générale et l’élection des administrateurs, a relaté P atrick Blais, directeur général de l’actuelle Résidence funéraire de l ’Abitibi-Témiscamingue . Une des motivations des fondateurs était d’avoir la possibilité d’exercer un contrôle sur la hausse des prix et d’éviter l’exploitation de la mort dans les services funéraires.»

Fait à noter, l’initiative avait été si bien accueillie, qu’en moins de deux ans, d’autres succursales de la Coopérative funéraire du Nord-Ouest québécois, ainsi nommée lors de sa fondation, avaient vu le jour à Amos, Malartic, Val-d’Or, Rouyn-Noranda, Ville-Marie et Senneterre. Elle comptait 8000 familles, dépassant ainsi ses objectifs initiaux et atteignant du fait même le niveau d’autofinancement requis. Elle a été rebaptisée Coopérative funéraire de l’Abitibi-Témiscamingue.

Faits saillants d’hier à aujourd’hui

Le 1er avril dernier, la fusion de trois entreprises funéraires de la région permettait de maintenir en région la propriété de l’ensemble des services funéraires. «On sait que depuis 1990, de nombreuses entreprises funéraires familiales québécoises sont passées aux mains de multinationales américaines cotées à la bourse, a rappelé M. Blais. Les décisions d’affaires sont alors prises à des milliers de kilomètres de nos territoires, uniquement à des fins d’augmenter les profits. En fusionnant les entreprises d’ici, c’est ce que nous avons évité.»

En 1982, le premier crématorium de la région avait été installé à la succursale de Rouyn-Noranda. En novembre 2017, La Coopérative a acquis les Maisons funéraires Blais. Cette entreprise familiale fondée en 1969 avait été successivement dirigée par deux générations de passionnés du métier déterminés à offrir des services funéraires de grande qualité aux Abitibiens. Deux ans plus tard, la Coopérative acquiert le Complexe funéraire JH Fleury, créé en 1958. Une autre entreprise familiale où trois générations avaient tour à tour offert des services funéraires de la plus haute qualité aux résidents de Rouyn-Noranda.

Entre temps, la Coopérative avait été la première en 2010, à offrir des produits et services écologiques à sa clientèle. De plus, elle a été la première au Québec à offrir le service d’aquamation à haute pression.

«Nous offrons également à notre clientèle, différents outils de support aux personnes endeuillées, a précisé Patrick Blais. Nous développons aussi la diffusion des évènements funéraires sur notre plateforme web. Enfin, nous sommes membres de la Fédération des coopératives funéraires du Québec, ce qui nous donne accès à une grande expertise et une collaboration provinciale au bénéfice de notre clientèle.»

Le saviez-vous

La Résidence funéraire de l’Abitibi- Témiscamingue compte aujourd’hui 28 500 membres. Pas moins de 85 employés sont au service de ses membres. Elle est dirigée par un conseil d’administration formé de 11 administrateurs dont relève la direction générale, assumée par Patrick Blais. Ces administrateurs sont élus par les membres de la coopérative qui se réunissent chaque année lors de l’assemblée générale.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média