Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

19 février 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Maison Nordique, plus ouest-abitibienne que jamais

Changement de garde au sein de l’entreprise

Maison_Nordique_1

©Marc-André Gemme

Après son incendie en mars 2016, l’usine de construction de maisons a été reconstruite à La Sarre.

Bien que trois actionnaires aient quitté Maison Nordique, les quatre personnes qui ont accepté de prendre le relais garantissent que l’entreprise bien implantée à La Sarre après être née à Gallichan demeurera plus que jamais ancrée en Abitibi-Ouest.

Fondée il y a plus de 50 ans à Gallichan par Joseph Rivard et ses six fils, Maison Nordique a été vendue en 1998 à un groupe de trois actionnaires de l’Abitibi-Ouest, soit Richard Racine, Sylvain Rouleau et Jasmin Caron. Ceux-ci ont alors fait rayonner l’entreprise à travers toute l’Abitibi-Témiscamingue et dans le Nord de l’Ontario. Après son incendie, en mars 2016, l’usine de Gallichan a été construite la même année à La Sarre.

Le plus récent chapitre s’est amorcé en janvier 2021, avec le départ à la retraite de Richard Racine et Jasmin Caron. Quatre personnes ont accepté de prendre le relais en tant qu’actionnaires et de poursuivre l’aventure avec Sylvain Rouleau. Il s’agit de Maurice Poirier et des frères Gino, Dominic et Marc Trudel. Ce changement amène un renouveau dans la continuité ouest-abitibienne, puisque les quatre nouveaux actionnaires œuvrent ou ont œuvré au sein de l’entreprise LJL Mécanique de Sainte-Germaine-Boulé.

Ancien directeur des ventes chez LJL Mécanique, Maurice Poirier est à présent directeur général de Maison Nordique. Quant aux frères Trudel, ils demeurent chez LJL Mécanique: l’ingénieur forestier Gino à titre de directeur général, l’ingénieur Dominic en tant que directeur de l’ingénierie mécanique et l’ingénieur Marc comme directeur de production et de l’ingénierie électrique.

«Avec cette alliance, nous désirons conduire Maison Nordique encore plus loin et voir à certaines opportunités de développement, notamment en ce qui a trait au marché ontarien», a déclaré Sylvain Rouleau, par voie de de communiqué. Le président de l’entreprise a aussi assuré qu’aucun changement n’était prévu par rapport aux fournisseurs de l’entreprise, «dont les liens sont excellents» et qui sont exclusivement de l’Abitibi-Témiscamingue.

Commentaires

19 février 2021

Jeannine Provost

Heureuse alliance! Mais il vous manque une architecte pour innover dans le design!

21 février 2021

Jeannine Provost

Je l’ai fait hier et il n’apparaît pas

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média