Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

16 mars 2021

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Cinq accusés d’Oxyder s’entendent avec la Couronne

Justice

©Photo archives - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le procès Oxyder sur un présumé réseau de trafic de stupéfiants en Abitibi-Témiscamingue s’annonce beaucoup moins long et moins gros que prévu, si procès il y a toujours.

On a en effet pu apprendre, mardi lors d'une dernière audience sur requête au palais de justice de Val-d'Or, que cinq des six coaccusés dont les dossiers suivent toujours leur cours en étaient venus à des ententes avec le ministère public.

Les suggestions communes, qui découlent de négociations entre les avocats de la défense, Me Marlaine Harton et Me Mathieu Corbo, et la procureure de la Couronne, Me Andrée-Anne Gagnon, devraient être soumises au tribunal prochainement. Ce sera alors au juge Jacques Ladouceur, qui a présidé les procédures depuis leurs tout débuts, d’entendre et d’entériner ou non ces suggestions communes.

Au moment d’écrire ces lignes, un seul des six coaccusés, soit Denis Savard, se dirigeait toujours vers un procès, lequel doit en principe débuter mercredi. Le juge Ladouceur a rappelé à l’accusé, qui se défend seul, que c’est son droit le plus strict d’aller en procès, non sans l’inviter au passage à discuter avec la procureure de la Couronne, considérant le contexte où les autres accusés se sont tous entendus avec elle.

Publicité

Défiler pour continuer

Dans les minutes précédentes, le juge Ladouceur avait rejeté deux requêtes en exclusion de preuves déposées par Denis Savard, l’une sur la validité de l’écoute électronique dont il a fait l’objet durant l’enquête policière, l’autre sur la légitimité d’une perquisition à sa résidence de Lantier, dans les Laurentides.

Rappelons que trois des neuf coaccusés du Projet Oxyder au départ ont réglé leurs dossiers l’an dernier en plaidant coupable à certaines des accusations auxquelles ils faisaient face pour écoper de peines d’emprisonnement variant de quatre ans à un peu moins de cinq ans.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média