Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

16 mars 2021

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Réussite scolaire: le CSSRN satisfait

Après le premier bulletin, la majorité des élèves en voie de réussite

CSSRN Éducation

©Archives - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

hez les élèves de secondaire 5, les taux de réussite sont des plus élevés, autant à D’Iberville qu’à La Source.

Si, au Québec, la réussite scolaire des élèves semble plus difficile, la situation semble moins alarmante à Rouyn-Noranda. Pour le moment, la majorité des élèves se dirigent vers une réussite en français et en mathématiques et les taux de réussite actuels se comparent à ceux de l’an dernier. 

«En comparant le deuxième bulletin de l’an dernier et le bulletin de cette année, on voit des taux de réussite assez comparables, des fois meilleurs. Il y a aussi des endroits où c’est plus sensible. Mais dans l’ensemble, autant au primaire qu’au secondaire, ça va bien», a souligné Anne-Frédérique Karsenti, directrice des services éducatifs du Centre de services scolaire de Rouyn-Noranda (CSSRN). 

En moyenne, quatre élèves sur cinq se dirigent vers une réussite actuellement au niveau du secondaire, selon les données du CSSRN. L’organisation scolaire vise cet élève restant. «On travaille fort là-dessus. Il y a beaucoup de mesures et de soutien individualisé qui sont mis en place durant les heures de classe comme les enseignantes ressources et les orthopédagogues. Le tutorat sera aussi une mesure qui bonifiera ce soutien», a évoqué Mme Karsenti. 

Un avantage 

Publicité

Défiler pour continuer

Comparativement au reste du Québec, les jeunes Rouynorandiens ont bénéficié, jusqu’en janvier, d’une situation pratiquement normale dans les écoles secondaires. Depuis l’arrivée de la nouvelle année, ils sont cependant en alternance entre l’école en classe et l’école à distance à partir de la troisième année du secondaire. «Depuis le retour des Fêtes, on suit de près nos élèves. Les directions d’école ont mis en place beaucoup de choses et ce n’est pas fini. On a aussi une entente avec le Cégep pour que des étudiants viennent donner de l’aide. On ne veut pas oublier nos élèves et on veut s’assurer de les motiver pour ne pas les perdre», a souligné la directrice aux services éducatifs. 

«Il ne faut pas oublier que le programme a été revu cette année pour se consacrer sur certains savoirs essentiels, a-t-elle ajouté. De notre côté, même si on a manqué moins de jours d’école, on s’est aussi permis d’élaguer un peu. On a tout de même pu faire plus de choses qu’ailleurs actuellement.» 

Tableau Réussite CSSRN

©Gracieuseté

L’école D’Iberville 

À l’école secondaire D’Iberville, la majorité des élèves sont en voie de réussir en français, selon les données du CSSRN. En effet, mis à part en secondaire 3, où le taux de réussite avoisine les 72,1 %, un taux comparable à l’an dernier, soit environ 80 % des élèves, sont en voie de réussir. En secondaire 1 et 5, seulement un élève sur dix serait en situation d’échec présentement. Le portrait est similaire à l'an dernier du côté des mathématiques où, encore une fois, la cohorte de secondaire 3 tourne autour de 68 %. 

L’école La Source 

Dans l’autre école secondaire, celle de La Source, les résultats sont très similaires aux taux de réussite de l’an dernier mis à part certains écarts en français et en mathématiques, notamment chez les secondaires 3 et 4. 

Alors que l’an dernier, au 2e bulletin, les taux de réussite étaient d’environ 90 % en français pour ces niveaux, ils sont de 80 % cette année. En mathématiques, la réussite a diminué d’environ 6 points de pourcentage pour ces niveaux. 

Quelques bonnes nouvelles 

Par contre, il y a aussi de bonnes nouvelles. En effet, chez les élèves de secondaire 5, les taux de réussite sont des plus élevés, autant à D’Iberville qu’à La Source. Autant en français qu’en mathématiques, les finissants réussissent à plus de 90 % à D’Iberville et à 85 % à La Source. 

Des situations à surveiller 

Certaines situations sont cependant à surveiller pour le CSSRN. Quand on compare les résultats au sein de la même cohorte (secondaire 2 en 2019-2020 et secondaire 3 en 2020-2021), quelques situations démontrent une chute du taux de réussite de plus de 10 points de pourcentage. 

«Il faut comparer entre année, mais aussi regarder la cohorte dans son ensemble. En secondaire 4, en français à D’Iberville, on sait que ce sont des élèves qui ont besoin de plus de soutien et de ressources. Mais quand on regarde l’année antérieure de cette cohorte, il y a une amélioration entre le passage du secondaire 3 au secondaire 4», a souligné Anne-Frédérique Karsenti. 

Bien entendu, la pandémie de COVID-19 n’est pas la seule raison, surtout que les résultats se trouvent au sein du passage du secondaire 1 à 2 et 2 à 3. «Le secondaire 3 est l’année la plus importante parce que c’est une année de transition. C’est là qu’on doit faire le plus attention pour éviter le décrochage scolaire. L’impact est moins grand en secondaire 1 et 2», a rappelé la directrice des services éducatifs. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média