Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

09 avril 2021

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Séries: les Huskies affronteront les Tigres

Une saison qui continue en montagnes russes

Huskies de Rouyn-Noranda

©LHJMQ/Dany Germain

Le personnel entraîneur des Huskies s’affaire à préparer l’équipe en vue des séries éliminatoires, si elles celles-ci devaient bel et bien avoir lieu.

En raison de l’éclosion de cas de COVID-19 chez les Remparts de Québec et les Olympiques de Gatineau, les séries éliminatoires de la LHJMQ ont été reportées.  À Rouyn-Noranda, les Huskies se retrouvaient ainsi dans l’attente jusqu'à aujourd'hui. Les séries devraient débuter autour du 23 avril et la meute affrontera les Tigres de Victoriaville plutôt que les Olympiques de Gatineau.

L’entraîneur-chef par intérim de l’équipe, Brad Yetman, avait d’abord une pensée pour les deux équipes touchées. «C’est une situation grave, et la première chose qui compte, c’est la santé du staff, des joueurs et des familles de pension de ces équipes», a-t-il confié. 

«C’est une année difficile sur le plan mental avec tout ce qui est arrivé, a-t-il enchaîné. C’est stressant pour certains. La santé est importante, et nous devons respecter toutes les restrictions et prendre les précautions nécessaires pour protéger notre staff, nos joueurs et nos familles de pension. Ça peut arriver à n’importe quelle équipe.» 

Il faut dire que toute l’organisation avait hâte d’amorcer les séries. «Je crois que la situation a été un peu frustrante pour les joueurs. Mais depuis le début de la saison, on répète qu’on vit une année qui n’est pas régulière. Ça ne nous sert à rien de penser à ce qui va peut-être arriver. On ne regarde pas ça. On se concentre sur venir à l’aréna et s’améliorer. Ça, on contrôle ça. On sait à 100 % qu’on va le faire», a soutenu Brad Yetman. 

«Ça se passe bien, mais c’est clair qu’avec tout ce qui se passe actuellement, on profite de chaque jour pour aller sur la glace et s’améliorer. Ç’a été un dur coup de savoir que les séries étaient reportées, mais on continue de se préparer pour arriver prêt», a ajouté Mathieu Gagnon. 

Chanceux 

Les Huskies sont l’équipe ayant disputé le plus de matchs cette saison dans le circuit Courteau. «Honnêtement, on est chanceux à Rouyn-Noranda. On a joué une quarantaine de matchs et on a eu de nombreuses pratiques. Je pense qu’on a passé plus de temps sur la glace que n’importe quelle autre équipe», a fait valoir Brad Yetman. 

L’attaquant recrue Marc-Antoine Séguin peut en témoigner. «Quand je regarde ça, j’ai des amis qui sont dans le midget AAA ou dans le collégial qui sont allés sur la glace 1 à 2 fois par mois. Un an, dans le hockey, c’est énorme. J’ai eu de la glace en masse comparativement à d’autres joueurs midget ou même junior. Moi, chaque jour, je peux aller sur la patinoire pour m’améliorer», a-t-il rappelé. 

Se concentrer sur une chose 

Si, au moment d'écrire ces lignes, les Huskies devaient affronter les Olympiques dans une série 3 de 5, le concept pouvait changer pour rencontrer les exigences du calendrier si nécessaire. Et qui sait si le format ne changera pas non plus et que la formation gatinoise ne sera plus l’adversaire de la meute… Et c'est ce qui est arrivé le 9 avril lorsque la LHJMQ a annoncé la suite des choses. La formation rouynorandienne croisera finalement le fer avec les Tigres de Victoriaville dans une série 3 de 5.

«On a décidé de se concentrer sur ce qu’on pouvait contrôler. Chaque jour, on pratique des choses qu’on souhaite améliorer. On met l’accent sur les habiletés. Avec ce qui arrive dans la ligue et avec les séries, l’important est de se consacrer à notre travail», a souligné l’entraîneur de la meute. 

«Mais on va jouer contre n’importe qui s’il faut, a-t-il assuré. C’est sûr qu’il faut s’ajuster à l’équipe qu’on s’affronte, mais on préfère focusser sur ce qu’on a à faire.» 

Mathieu Gagnon est cependant confiant que des séries vont avoir lieu. Et il se dit prêt à affronter n’importe qui. «On a bon espoir que ça commence. Et peu importe l’adversaire, ce sont toutes des équipes qu’on connait bien. On sera prêts. Ce fut une année spéciale, vraiment dure mentalement. On a vécu souvent des incertitudes. Mais les séries approchent et il y a la même atmosphère qui s’installe. Ça amène un boost d’énergie», a-t-il exposé. 

Des pratiques différentes 

Au cours des prochaines semaines, les Huskies utiliseront l’aréna Iamgold pour continuer de peaufiner leur jeu. Il faut dire qu’avec un calendrier moins chargé cette année, les habiletés individuelles ont pu être travaillées de façon plus soutenue. «On a eu beaucoup plus de temps pour peaufiner de petits détails. Ce fut une bonne chose pour nos joueurs à court et à long terme. On a pratiqué plus qu’on a joué de matchs et, l’an prochain, qui sait si ce ne sera pas l’inverse», a indiqué Brad Yetman. 

«On a été avantagés cette année, a ajouté Mathieu Gagnon. On a pu en profiter pour pratiquer plus et s’améliorer. On a pu travailler les habiletés individuelles, ce qu’on n’avait pas toujours le temps de faire parce qu’on se concentrait sur le système.» 

«J’ai vu une progression dans mon jeu, a pour sa part fait valoir Marc-Antoine Séguin. Cette année, j’étais vraiment une éponge. Pour moi, c’est un privilège de jouer dans la LHJMQ. Je crois que ce fut une année extrêmement positive pour mon développement.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média