Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

16 juin 2021

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Une dizaine de familles en attente d’un logis abordable

La crise du logement encore loin d’être réglée

Service au logement

©Photo gracieuseté

L’accès au logement demeure un enjeu majeur pour les familles à Rouyn-Noranda. Et la construction de quelques nouvelles unités ne règle pas vraiment le problème, puisque le coût pour s’y loger demeure très élevé.

Une dizaine de familles sont encore sur une liste d’attente pour l’obtention d’un logement abordable à Rouyn-Noranda, alors que la crise du logement s’éternise.

Les logements sociaux sont gérés par l’Office municipal d’habitation à Rouyn-Noranda, mais aucun n’est disponible actuellement. «On ne peut pas vraiment savoir quand ils se libéreront. Parfois, c’est rapide, mais ça peut aussi prendre plusieurs mois», a indiqué Annie Duquette, directrice et membre de la Concertation logement et habitation. 

Le taux d’inoccupation demeure très faible, à près de 1 % à Rouyn-Noranda, alors que l’équilibre entre l’offre et la demande dans ce marché se situe à 3 %. L’offre est donc encore beaucoup trop faible, ce qui crée une pression à la hausse sur le prix des loyers. Ainsi, le coût et la disponibilité constituent un frein à l’établissement de nouveaux ménages ou à la relocalisation de ceux déjà en place. De plus, la construction de quelques nouveaux logements ne règle pas vraiment le problème. 

«Ce ne sont pas toutes les familles qui ont les moyens de payer un montant très élevé pour se loger, ce qui rend les nouveaux logements inaccessibles pour bon nombre d’entre elles», a souligné Karine Lavallée, directrice de la Maison de la famille et membre de la Table Services intégrés en périnatalité et pour la petite enfance (SIPPE). 

Discrimination 

Selon Valentin Brin, directeur général de La Mosaïque, organisme d’accompagnement des nouveaux arrivants, la situation est encore plus difficile pour certains immigrants. «Si tu viens d’un autre pays ou que ton nom n’est pas familier, il est possible qu’on ne t’offre même pas l’occasion de visiter, alors que le logement est encore libre. C’est désolant, surtout dans un contexte où l’on veut que les nouveaux arrivants s’établissent de manière durable», a-t-il déploré. 

Place aux familles 

Les organismes communautaires dédiés au logement lancent donc un appel aux propriétaires à l’approche du 1er juillet pour leur demander de faire preuve d’ouverture afin que toutes les familles puissent se loger. Ils sont invités à ajouter la mention «Place aux familles» à leurs offres de location sur les médias sociaux. Les personnes en recherche de logement sont invitées à consulter le www.ressourceslogementrn.com sous l’onglet «Recherche de logement et informations utiles» pour les aider dans leur quête. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média