Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

23 juin 2021

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Débordement à la fin de l’année scolaire

Des élèves de l’école D’Iberville pris avec les capacités affaiblies par l’alcool

AB-CSRN_energie

©Photo Le Citoyen – Patrick Rodrigue

Des élèves de l’école D’Iberville de Rouyn-Noranda ont célébré leur dernière journée scolaire plus fort qu’à l’habitude, cette année.

Après une année scolaire marquée par la pandémie et toutes ses contraintes, des jeunes de l’école D’Iberville ont célébré un peu trop fort la fin des classes.

Un courriel a été envoyé aux parents dans l’après-midi du 22 juin pour les informer que plusieurs jeunes avaient les capacités affaiblies. «Nous avons constaté qu’un grand nombre d’élèves en secondaire 5 sont intoxiqués à l’alcool ou autre depuis le retour du diner. […] Nous vous invitons à venir chercher votre enfant à l’école», pouvait-on y lire.

La missive indiquait aussi que, malgré une présence accrue des policiers à l’intérieur et à l’extérieur de l’établissement et la mobilisation du personnel, la situation exigeait la collaboration des parents pour un retour sécuritaire à la maison.

Interventions

Selon nos informations, des jeunes auraient consommé de l’alcool sur l’heure du lunch en dehors du terrain de l’école. Quand le personnel scolaire s’en est aperçu que plusieurs élèves avaient un comportement inhabituel, ils sont intervenus et certains jeunes ont reçu des mesures disciplinaires. Le climat s’est alors un peu agité, tandis que d’autres élèves se sont désorganisés.

«On n’arrivait plus à faire la différence entre les élèves qui avaient bu de l’alcool ou pas. Ce qui nous a fait peur, c’était de ne pas assurer un retour sécuritaire à la maison», a expliqué Marlène Landry, directrice adjointe à l’école D’Iberville. Ainsi, pour éviter tout incident malheureux et, surtout, la conduite sous influence, étant donné que certains jeunes ont une voiture ou un scooter, la direction a fait appel à la SQ et aux parents, qui sont venus chercher leur enfant. Les autres sont rentrés comme à l’habitude, à pied ou en autobus.»

La dernière journée du calendrier scolaire 2020-2021 s’est cependant terminée sous contrôle.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média