Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

06 septembre 2021

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Retard du transport scolaire: les écoles accueilleront les élèves

Ils pourront se présenter en classe malgré le mauvais temps

transport scolaire CSSRN

©Thierry de Noncourt - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le retard ou l’annulation du transport scolaire ne signifiera plus que les élèves ne peuvent pas venir à l’école.

À partir de maintenant, les parents d’élèves du Centre des services scolaire de Rouyn-Noranda (CSSRN) pourront aller porter eux-mêmes leurs enfants à l’école malgré les retards ou les annulations du transport scolaire.

Par contre, comme le calendrier scolaire du CSSRN compte 183 jours d’école, les trois premiers jours seront considérés comme des journées pédagogiques. «On parle de trois jours, mais ça pourrait être six demi-journées», a rappelé le directeur général du CSSRN, Yves Bédard.

Ce dernier souligne que ce changement survient suite à des plaintes de parents reçues par le CSSRN.

Ainsi, à partir de ce 4e jour, l’école sera ouverte. «Même si le transport scolaire est annulé ou retardé, les parents pourront venir porter leurs enfants à l’école. Ce sera leur responsabilité. L’enseignant va s’occuper de sa classe et va enseigner», a signalé la directrice aux services éducatifs, Anne-Frédérique Karsenti.

Différentes pistes sont évaluées sur ce qui se passera étant donné que le choix appartiendra aux parents. «On n’enseignera pas de nouveaux savoirs s’il y a deux élèves en classe. On a eu plusieurs suggestions des écoles, notamment au secondaire, et on a réfléchi à des scénarios», a-t-elle expliqué.

Un calendrier scolaire plus long

Les écoles témiscabitibiennes prévoient toujours trois journées supplémentaires à leur calendrier scolaire. «On le sait que c’est une possibilité en raison de notre climat. Le calendrier scolaire doit obligatoirement contenir 180 jours. Donc, les trois journées supplémentaires nous permettent d’avoir une marge de manœuvre. Mais, au 180e jour, les élèves ont le droit de venir à l’école, que le transport scolaire ait lieu ou pas», a évoqué la directrice aux services éducatifs.

Ainsi, si les élèves devaient manquer plus que trois jours, cela permettra aux parents de sauver quelques coûts de garderie étant donné que les enfants seront considérés être à l’école. «On va bien expliquer aux parents que les trois premiers jours de retard ou d’annulation du transport sont des journées pédagogiques. Ce sera clair dans nos communications quand les enfants seront en droit de venir à l’école», a signalé Anne-Frédérique Karsenti.

Le directeur général Yves Bédard a rappelé que l’école n’est jamais fermée. «C’est le transport scolaire qui est annulé ou retardé», a-t-il évoqué.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média