Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Publireportages

Retour

23 septembre 2021

Prévenir le cancer de l'utérus

Le cancer de l’utérus est l’un des plus redoutables pour les femmes. Diverses causes sont à l’origine de cette pathologie, notamment les infections sexuellement transmissibles ainsi que le papillomavirus. Cependant, contrairement à d’autres types de cancer qui sont difficilement traitables, ce type de cancer peut être prévenu en adoptant les bons gestes et une bonne hygiène de vie. Le point à travers cet article.

utérus femme

Diverses causes sont à l’origine de cette pathologie.

Prévenir les infections susceptibles de conduire au cancer

 

Il existe bon nombre d’infections génitales qui peuvent occasionner un cancer de l’utérus. Le papillomavirus est un des plus connus. Ce virus ne peut malheureusement pas être éliminé une fois qu’il est introduit dans le corps. Néanmoins, les infections qu’il produit peuvent être traitées de manière à prévenir un éventuel cancer de l’utérus. 

Il est facile de trouver un bon gynécologue à Montréal. Il est conseillé de consulter ce spécialiste tous les trois ans, car les infections dérivées du HPV peuvent mettre une, voire des dizaines d’années, pour se développer. 

Se faire vacciner contre le papillomavirus  humain ou HPV peut être efficace, à condition qu’il soit réalisé avant d’avoir un premier rapport sexuel. Cette vaccination est également recommandée afin d’éviter de contracter d’autres types d’infections pouvant atteindre l’appareil reproducteur de la femme, comme les infections sexuellement transmissibles par exemple.

Un dépistage régulier pour tester d’éventuelles lésions précancéreuses

 

Outre les infections dues au HPV, il existe aussi des lésions dites précancéreuses qui peuvent amener un cancer au niveau de l’utérus. Il est important de se faire dépister régulièrement afin de détecter ce genre de pathologie. Ce type de dépistage a été rendu possible dès 2018 pour se prémunir des cellules précancéreuses au niveau du col de l’utérus.

Les lésions précancéreuses sont des excroissances cellulaires qui affectent le tissu épithélial malpighien du col de l’utérus, appelées aussi néoplasies cervicales intraépithéliales ou CIN. Ces lésions peuvent à tout moment donner naissance à un cancer. C’est ce qui explique l’intérêt du dépistage.

Le dépistage reste le seul moyen de prévenir l’évolution de ces lésions en cancer. Il est recommandé de recourir à des frottis systématiquement dès l’âge de 25 ans ou en cas de fortes activités sexuelles.

Une bonne hygiène des parties génitales

 

Les parties génitales sont très fragiles et nécessitent un soin particulier chez la femme. Outre une toilette intime, il est aussi important de mettre des sous-vêtements propres pour éviter les différentes infections. L’idéal est de porter des sous-vêtements en coton.

Le tabac est aussi néfaste pour la femme, en ce sens qu’il favorise le cancer de l’utérus. Ainsi, l’arrêt du tabac est fortement recommandé, notamment avec l’âge. Non seulement ce type de drogue accélère le vieillissement cellulaire, mais il contribue à la formation de cellules cancéreuses.

Pour terminer, il faut rappeler que des rapports sexuels non protégés avec de multiples partenaires augmentent le développement du cancer de l’utérus.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média