Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

21 mars 2022

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Émilise Lessard-Therrien s’inquiète de la pollution de l’air

Assouplissements prévus des normes d’émission de polluants dans l’air

Manifestation arsenic Rouyn-Noranda Émilise Lessard-Therrien

©Photo Le Citoyen-Archives/Thierry de Noncourt

La députée Émilise Lessard-Therrien croit le gouvernement devrait refaire ses devoirs avant de modifier les normes d’émissions polluantes. Photo prise lors d’une manifestation à l’occasion du passage du ministre de l’Environnement, Benoit Charrette, à Rouyn-Noranda, en 2019.

La députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, considère que la CAQ abandonne les régions quand le gouvernement propose d’assouplir les normes d’émission de polluants dans l’air, notamment pour le nickel au port de Québec. 

La députée rappelle que l’ensemble des 18 directions régionales de la santé publique du Québec s’opposaient au projet. «La CAQ n’a pas fait ses devoirs avant de hausser la norme de nickel et ça va mettre la santé des gens en danger. Le gouvernement improvise et fait la sourde oreille aux experts de la santé publique qui se lèvent pour dénoncer son projet. Il abandonne les régions et les gens d’ici qui vivront avec des cancers, une conséquence directe de la pollution dans l’air», s’est indignée la députée. 

Rappelons que le minerai de nickel extrait à la mine Raglan est transporté par cargo vers le port de Québec, où il est transféré dans des trains qui le transportent vers les fonderies de Glencore en Ontario avant d’être ramené au port de Québec pour y être acheminé vers la Norvège et y être affiné. Glencore est aussi propriétaire de la Fonderie Horne à Rouyn-Noranda, où les émissions d’arsenic dépassent largement la norme nationale de 3 ng/m3. 

Air pollué et cancer 

Mme Lessard-Therrien soutient que le gouvernement fait fausse route et qu’il n’a pas pris en considération tous les risques cancérigènes dans les régions où la qualité de l’air est déjà fortement compromise et où la multiplication des différents polluants aurait des effets dévastateurs. Ce serait notamment le cas à Rouyn-Noranda, qui aurait l’air le plus pollué du Québec, selon elle. « Quand je lis que l’incidence du cancer du poumon est déjà significativement plus élevée à Rouyn-Noranda qu’ailleurs, je me dis qu’il faut manquer cruellement de respect pour la vie des gens d’ici pour proposer que les entreprises polluent encore plus notre air. Pourquoi la CAQ vend-elle notre santé au profit des entreprises ? Le gouvernement doit abandonner son projet parce que les risques sont trop importants», a martelé la députée.  

Fonderie Horne 

Récemment, la Fonderie Horne révélait, qu’en dépit de ses efforts, le taux d’arsenic mesuré dans l’air avait été supérieur en 2021 (87 ng/m3) qu’en 2020 (69 ng/m3). « En ce moment, on n’a même pas l’assurance que les normes sont respectées, alors ce n’est vraiment pas le temps de les assouplir. On a de gros problèmes avec la pollution de l’air à Rouyn-Noranda, du nickel, de l’arsenic et du cadmium, c’est une combinaison très dangereuse pour la santé. L’assouplissement des normes est une catastrophe annoncée. La CAQ doit reculer sur son projet, elle doit arrêter de laisser les entreprises nous empoisonner et faire appliquer les normes actuelles », a renchéri Mme Lessard-Therrien.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média