Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

24 mars 2022

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Trois artistes encouragent la persévérance scolaire

Des écoles secondaire du Témiscamingue joindront l’utile à l’agréable

Projet scolaire

©Gradieuseté

Vous reconnaissez de gauche à droite des parcelles d’œuvres de Frank Polson, Jacques Baril et Joanne Abbott.

Les trois projets, réalisés par des artistes professionnels de renom voient le jour dans le but de favoriser le sentiment d’appartenance des jeunes envers leurs établissements scolaires en leur permettant de participer à la dynamisation de leur milieu d’apprentissage.

«En plus d’aller à la rencontre du métier d’artiste et de développer leurs aptitudes manuelles, les élèves pourront contribuer à améliorer leur milieu de vie en dynamisant les espaces communs», a précisé Émilie B. Côté, coordonnatrice du projet.

École Rivière-des-Quinze

Pour l’école Rivière-des-Quinze, située à Notre-Dame-du-Nord, c’est le sculpteur Jacques Baril de Gallichan qui viendra réaliser une œuvre extérieure. Chaque élève du groupe ciblé créera une petite pièce qui sera ensuite intégrée à une grande structure métallique.

École G. Théberge

Du côté de l’école G. Théberge, située à Témiscaming, l’artiste Joanne Abbott de Témiscaming impliquera les jeunes dans la réalisation d’une murale en peinture dans l’établissement. Celle-ci contribuera à égayer et colorer les corridors.

Le Carrefour de Latulipe

À l’école du Carrefour de Latulipe, c’est l’artiste anishnabe Frank Polson de Long Point First Nation qui viendra animer les murs avec des animaux aux couleurs vibrantes. Cet exercice sera l’occasion d’enseigner aux élèves la symbolique des animaux dans la culture autochtone.

Dévoilement

Parmi ces trois projets, ceux de Témiscaming et Latulipe seront dévoilés avant la fin de l’année scolaire. La sculpture de Jacques Baril, quant à elle, marquera le début de la nouvelle année scolaire en septembre 2022. Les écoles ont été sélectionnées en fonction de la présence des élèves le plus enclins au décrochage scolaire.

Ce projet d’envergure a pu être mis en œuvre grâce à la contribution du Rift, du Comité local en persévérance scolaire et du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média